Réduisez le stress, l’anxiété et les émotions négatives, calmez-vous lorsque votre humeur s’emballe et améliorez votre concentration.

Comment développer la pleine conscience ?

L’une des façons est de méditer. Une méthode de base consiste à concentrer votre attention sur votre propre respiration – une pratique appelée simplement « respiration consciente ». Après avoir pris le temps de pratiquer la respiration consciente, il vous sera plus facile de concentrer votre attention sur votre respiration dans votre vie quotidienne – une aptitude importante pour vous aider à gérer le stress, l’anxiété et les émotions négatives, à vous calmer lorsque votre humeur s’emballe et à aiguiser votre capacité de concentration.

Temps nécessaire pour une méditation par la respiration :

15 minutes par jour pendant au moins une semaine (bien qu’il soit prouvé que plus vous pratiquez la pleine conscience, plus elle augmente).

Comment le faire une méditation respiration ?

La façon la plus élémentaire de faire de la méditation respiration consciente est simplement de concentrer son attention sur sa respiration, l’inspiration et l’expiration. Vous pouvez le faire en étant debout, mais dans l’idéal, vous serez assis ou même couché dans une position confortable. Vos yeux peuvent être ouverts ou fermés, mais il vous sera plus facile de maintenir votre concentration si vous fermez les yeux. Il peut être utile de réserver un moment précis pour cet exercice, mais il peut également être utile de le pratiquer lorsque vous vous sentez particulièrement stressé ou anxieux. Les experts estiment qu’une pratique régulière de la respiration consciente peut faciliter le travail dans les situations difficiles.

Meditation 5 minutes

 

Parfois, surtout lorsque vous essayez de vous calmer dans un moment de stress, il peut être utile de commencer par prendre une respiration exagérée : une inspiration profonde par les narines (3 secondes), une retenue de la respiration (2 secondes) et une longue expiration par la bouche (4 secondes). Sinon, observez simplement chaque respiration sans essayer de l’ajuster ; il peut être utile de se concentrer sur la montée et la descente de votre poitrine ou sur la sensation à travers vos narines. Ce faisant, vous pourriez constater que votre esprit vagabonde, distrait par des pensées ou des sensations corporelles. Ce n’est pas grave. Il suffit de remarquer que cela se produit et de ramener doucement votre attention sur votre respiration.

Trouvez une position détendue et confortable. Vous pourriez être assis sur une chaise ou par terre sur un coussin. Gardez votre dos bien droit, mais pas trop serré. Reposez vos mains là où elles sont confortables. La langue sur le palais ou à un endroit où elle est confortable.
Observez et détendez votre corps. Essayez de sentir la forme de votre corps, son poids. Laissez-vous détendre et devenez curieux de votre corps assis ici – les sensations qu’il éprouve, le toucher, la connexion avec le sol ou la chaise. Détendez les zones de tension ou d’oppression. Respirez simplement.
Accordez vous à votre respiration. Sentez le flux naturel de l’inspiration et de l’expiration. Vous n’avez pas besoin de faire quoi que ce soit à votre respiration. Ni long, ni court, juste naturel. Remarquez où vous sentez votre respiration dans votre corps. Elle peut se trouver dans votre abdomen. Elle peut se trouver dans votre poitrine ou votre gorge, ou encore dans vos narines. Voyez si vous pouvez ressentir les sensations de la respiration, une respiration à la fois. Lorsqu’une respiration se termine, la suivante commence. Si vous vous posez des questions, vous pouvez consulter cette article sur les techniques de respiration yoga.
Soyez indulgent envers votre esprit d’errance. En faisant cela, vous pourriez remarquer que votre esprit commence à vagabonder. Vous pouvez commencer à penser à d’autres choses. Si cela se produit, ce n’est pas un problème. C’est tout à fait naturel. Remarquez simplement que votre esprit s’est égaré. Vous pouvez dire « penser » ou « errer » dans votre tête en douceur. Puis redirigez doucement votre attention vers la respiration.
Restez ici pendant cinq à sept minutes. Remarquez votre respiration, en silence. De temps en temps, vous vous perdrez dans vos pensées, puis vous reviendrez à votre respiration.
Contrôlez votre respiration avant de partir. Après quelques minutes, remarquez à nouveau votre corps, votre corps tout entier, assis ici. Laissez-vous relaxer encore plus profondément, puis offrez-vous un peu de reconnaissance pour avoir fait cette pratique aujourd’hui.
Vous constaterez peut-être que votre esprit vagabonde, distrait par des pensées ou des sensations corporelles. Ce n’est pas grave. Remarquez simplement que cela se produit et ramenez doucement votre attention sur votre respiration.

Essayez cette pratique simple de la respiration consciente.

Une méditation sur la respiration en 5 minutes pour développer la conscience
4.9 (98%) 32 votes