CRIAVS-CENTRE
Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles

Organisateur

Au sommaire de cette sélection documentaire:

 

EXECUTION DES PEINES

 Les acteurs méconnus de l’exécution des peines (dossier). AJ Pénal. Mai 2014

 

 

DENI

 

 VANDERDSTUKKEN Olivier, PHAM Thierry. Déni chez les auteurs d’agression sexuelle : perspectives théoriques et typologiques. AJ Pénal. Juin 2014

 

 

VIOLENCES FAMILIALES

 

 Les violences familiales : aide aux victimes et répression (dossier). AJ Pénal

 

 

HARCELEMENT SEXUEL

 

 

Harcèlement sexuel : premières applications de la loi du 6 août 2012.

Tribunal correctionnel de Versailles, 27 janvier 2014, n° 146/2014

 

 

PERVERS NARCISSIQUE

 

 Le pervers narcissique dans le couple (dossier). Santé mentale. Mai 2014

 

mardi, 08 juillet 2014 09:12

Bibliographie: La dangerosité

Une bibliographie thématique proposée par le CRIR AVS PACA accessible également sur leur site

mardi, 17 juin 2014 13:55

Le "qu'en dit-on ?"

« Le qu’en dit on » 

C’est un jeu qui permet d’explorer le champ des représentations et des attitudes sur le thème du lien social, en tant que lien à l’autre et à la loi.

Il s’utilise en groupe comme support d’expression avec des populations présentant des problèmes de violence (sexuelle ou non) et de réfléchir à leur mode de relation aux autres. Il peut servir de médiation dans un travail thérapeutique autour du lien interpersonnel.

 

Le jeu est constitué de cartes décrivant des situations ambiguës, et potentiellement conflictuelles, un joueur tire une carte au hasard, lit à haute voix la situation, il argumente sa position, après quoi le groupe débat.

 

IL permet l’exploration de la loi et de l’altérité sans implication directe (on discute autours d’une situation donnée) et permet à chacun de s’exprimer, de se positionner, et de débattre.

 

Il existe 3 versions :

 

- 1 version adulte qui date de 2003 et qui n’est plus disponible.

 

- 1 nouvelle version adulte élaborée en 2013.

 

- 1 version junior élaborée en 2010.

 

Ce jeu peut permettre :

 

  1. d’accéder à leur pensée, leurs émotions, leurs représentations
  2. acquérir une certaine sécurité interne
  3. solidifier leurs assises narcissiques
  4. créer du doute

 

CONSTITUTION DE L’OUTIL

 

Les 3 versions sont construites sur le même modèle

 

60 cartes décrivant chacune une situation relationnelle

 

     4 affichettes : →Acceptable

 

                        → Discutable

 

                        → Non acceptable

 

                        → Interdit par la loi   

 

1 dé avec 6 couleurs (1 par thème)

 

1 livret méthodologique

 

1 livret juridique

 

 

DÉROULEMENT DU JEU

 

A la première séance, avant de commencer le jeu

 

Les intervenants se présentent

 

Établir le cadre du groupe et ses règles (groupe fermé/ouvert ?, nombre et durée des séances, les règles de confidentialité du groupe et la possibilité d’exclusion en cas de non respect de ces règles….)

 

Présenter le jeu au groupe

 

Introduire le jeu

 

On vous propose de donner votre avis, argumenter, discuter entre nous…

 

 

 

 

Colloque 13/04/2012 Les comportements sexuels inappropriés et les agressions sexuelles Carole Boucher, Yves Claveau, Gäetan Tremblay, mise en page Christian Rotureau

 Les actes de ce colloque sont à télécharger gratuitement sur le site du comité franco-québécois (ils se situent environ en milieu de page)

http://www.comite-franco-quebecois.fr/france_quebec.php?cfqips=CFQIPS_les_colloques

 

vendredi, 21 novembre 2014 00:00

Conférence en vidéo: C.Rotureau

L’éducation à la Vie Affective, Amoureuse et Sexuelle chez les personnes ayant une déficience intellectuelle un outil de prévention aux agressions sexuelles et aux comportements sexuels inappropriés.

Conférence réalisée le 17/10/2014 à Tours

Enregistrement diffusé avec l'aimable autorisation de l'auteur, dont les propos constituent la propriété intellectuelle.

 

 

La sexualité, un besoin humain, un sujet parfois tabou, souvent délicat à traiter, et pourtant un droit fondamental.

L’éducation à la vie affective, amoureuse et sexuelle au delà de la connaissance de soi, des relations interpersonnelles, du respect de soi et des autres, etc… est également un moyen de prévention essentiel contre toutes formes d’agression sexuelle sur ou part les personnes présentant une déficience intellectuelle.

Au delà de la présentation touchant l’ensemble de ces aspects, sera présenté l’outil EVAAS québécois qui permet d’accompagner les personnes présentant une déficience intellectuelle modérée de 16 ans et plus dans tout ce cheminement.

 

Christian Rotureau est Directeur Général du CFQIPS : Comité Franco-Québécois pour l’Intégration et la Participation Sociale)

http://www.comite-franco-quebecois.fr 

 

 

lundi, 16 juin 2014 09:38

Fichier GENESIS

Création d'un nouveau fichier conceran les personnes détenues conteant également certaines informaions sur la santé.

Texte de loi en PJ

jeudi, 29 mai 2014 20:14

Références Mai Juin 2014

Au sommaire de cette sélection:

Adolescent et Internet

Dossier Santé Mentale l'Agitation

Enquète sur la récidive des condamnés

vendredi, 17 juillet 2015 00:00

Sexe et Droit - Bordeaux - 09 Octobre 2015

SEXE ET DROIT

Vendredi 09 Octobre 2015 – Bordeaux

 

Si Sexe renvoie à diverses notions (anatomie, genre ou sexualité de manière plus générale), Droit revêt lui aussi des dimensions multiples désignant tant les dispositions juridiques qui régissent les relations des individus au sein d'une société que la faculté reconnue à une personne de jouir d'une chose ou d'accomplir une action.

Le sexe, dans ses différentes acceptions, est encadré par de nombreuses règles juridiques, légales, réglementaires ou jurisprudentielles. Comment le Droit peut-il réglementer et donc « normer » une sexualité complexe, plurielle, évolutive ? Jusqu'où le doit-il ? Comment déterminer ici les frontières des libertés individuelles ?

Si certains comportements, socialement tolérés aujourd'hui, ont totalement disparu du champ pénal (l'adultère, l'homosexualité et plus récemment le « racolage passif »), d'autres ont vu leurs définitions juridiques évoluer (le harcèlement sexuel), certaines notions, telle celle d'inceste, ayant même fait une courte apparition en matière pénale avant de disparaître.

Par ailleurs, à côté de ce « droit du sexe », entendu comme réglementation, se pose la délicate question d'un « droit au sexe » qui concernerait tous les sujets pour lesquels l'accès à la sexualité est entravé, que ce soit en raison d'une privation de liberté (hospitalisation sans consentement, incarcération) ou d'un déficit d'autonomie (handicap).

Ainsi, dans un contexte social en évolution constante, au carrefour de considérations juridiques, éthiques, sociales et médicales, le colloque se propose d'interroger les relations entre Sexe et Droit, au moyen d'approches historiques, juridiques, sociales et médicales et de débattre de ces questions de manière pluridisciplinaire.

Information et inscription

ERIOS (CRIAVS Aquitaine )

05 56 56 67 45 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SEXES ET MÉDECINE

Vendredi 19 septembre 2014 Marseille

CHU Timone, Amphi HA 1 - 8h30 – 17h45

L’histoire de la médecine, son évolution et ses révolutions tiennent autant à la nature des objets qu’on lui demande de traiter qu’aux progrès techniques et aux savoirs produits. Que les catégories préexistent aux savoirs ou qu’elles en soient le produit, le normal ou le courant, l’anormal ou l’atypique, le sain et le pathologique s’en trouvent redéfinis. Si la médecine fait son autocritique et maintient une réflexion épistémologique et éthique, dans la tradition scientifique de Bachelard et Canguilhem, les mutations sociales et les influences d’autres conceptions de la médecine et de ses usages viennent remettre en cause ne conception paternaliste du soin et de la prise en charge.

Le sexe (organes, référence à l’espèce et à la reproduction sexuée, la sexuation, la sexualité, les comportements sexuels etc.) est aujourd’hui un objet d’étude tel qu’il a donné lieu à un champ interdisciplinaire : la sexologie. Réalité de la plainte, de la demande et de la réponse, les discours sur les sexes se diversifient et prennent des détours parfois surprenants.

Le curseur de la maladie ne semblant plus la porte d’entrée vers le cabinet du médecin, ce qui fonderait l’action médicale de nos jours ne serait plus une distinction entre normal et pathologique, mais entre possibilité et impossibilité, technique légale et éthique. Ainsi, l’obligation de résultat et non plus de moyens est apparue dans le champ de la chirurgie esthétique, mais dès lors, comment redéfinir ce qui est de l’ordre de la réparation, de la reconstruction ou de la démarche esthétique ? Plus encore que se passe-t- l quand la médecine rencontre les préoccupations sociales contemporaines, notamment sur les questions sexuelles ?

De l’éthique du bien à l’espoir du mieux, la médecine concourt-elle à l’atteinte d’un idéal de perfection aujourd’hui supposé atteignable ? De l’homme réparé à l’homme augmenté, quel idéal social nous renvoie cet art d’autrefois

Pré-programme

Présidente de séance : Mireille Bonierbale

Modérateurs : Dr Éric Kania, Dr Anne-Sophie Perchenet.

8h30 : Accueil des participants.

9h : Allocution de bienvenue

9h – 9h45 : Les médecins face à la question du sexe et des sexualités entre

XVIIIe et XXe siècles. Delphine Peiretti, agrégée d'histoire, ATER à l'Université

d'Aix-Marseille / Francesca Arena chercheure post-doctorante à l'iEH2,

Faculté de Médecine de l'Université de Genève, chercheure associée à

TELEMME (UMR 6570)

9h45 – 10h30 : La médecine sexuelle en question: fonctionner, réparer,

augmenter ? Dr Marie-Hélène Colson, médecin-sexologue.

10h30 – 10h45 pause café

10h45 – 11h30 : Savoir, technique et demande (titre provisoire). Dr Pierre

Lamothe, psychiatre.

11h30 – 12h: débat matinée

Pause-déjeuner

14h – 14h45 : Quand la médecine ne traita plus les problèmes sexuels

comme des péchés ou des déviations. Dr Mireille Bonierbale, psychiatre,

sexologue.

14h45 – 15h30 : L'épidémie à VIH/sida comme fait social total - Histoires

croisées : approches sociologique et en santé communautaire. Jean

Christophe Mattéi, socio-anthropologue de la santé et acteur de la lutte contre

le Sida en santé communautaire.

15h30 – 15h45 Pause café

15h45 – 16h30 Par delà le principe de la perversion. Dr Jean-Claude

PENOCHET, psychiatre.

16h30 – 17h15 Le compulsif et le tyran. Transformations des figures de la

sexualité pathologique (XIXe-XXe). Claude-Olivier DORON, maître de

conférences en histoire et philosophie des sciences, Université Paris

Diderot/SPHERE-Centre Canguilhem.

17h15 – 17h45 débat final

17h45 : Clôture des débats et conclusion.

 

Information et inscription

Crir-Avs Paca - Fabienne Clergue

04 91 83 90 33 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
Ce lien vers le site de la radio France Inter reprend l'affaire d'agression sexuelle du métro de Lille et le thème de la non assistance à Personne en danger

(soit le célèbre "effet du spectateur" en psychologie sociale de Latané et Darley)

Des documents audio sont à écouter