CRIAVS-CENTRE
Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles

« Dé-monstrer » : Comprendre et aider ceux qui sont traités de monstre

À la rencontre des auteurs de violences sexuelles

Dr Marie Réveillaud et Barbara Smaniotto

Résumé

Les discours médiatique, politique, voire psychiatrique concernant les auteurs de violences sexuelles véhiculent l’idée que ces sujets seraient des « monstres » ayant perdu toute humanité. Rien n’est plus humain au contraire. À la suite de Claude Balier, précurseur dans ce domaine, cet ouvrage souhaite sortir les auteurs de violences sexuelles de leur statut de monstre en les accueillant dans leur humanité. C’est dans cette restauration qu’ils pourront penser leurs victimes et cheminer dans la compréhension de leur acte pour éviter sa réitération.
L’objet de cet ouvrage est le partage de quinze ans d’élaboration et de pratiques cliniques auprès des auteurs de violences sexuelles. Il propose une réflexion à partir de dispositifs thérapeutiques spécifiques : sessions de groupes de parole pour les détenus, psychodrame psychanalytique de groupe pour les adultes et « Conduite Accompagnée », s’appuyant sur un média jeu élaboré par leur équipe, pour les adolescents. Toutes ces thérapies – illustrées par des cas cliniques – utilisent le groupe comme outil princeps du travail psychique des patients.
Ce livre répond ainsi à une demande sociétale de prise en charge de ces sujets, dont le parcours psychique et social doit passer par un processus de « ré-humanisation ». Un ouvrage engagé qui démontre qu’il est possible de « dé-monstrer » le « monstre ».

Plus d'infos szur le site de l'éditeur In Press: http://www.inpress.fr/project/de-monstrer/

Publié dans Dans la littérature
vendredi, 30 décembre 2016 12:43

Références bibliographiques Décembre 2016

AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES

 

S. SAETTA. Inciter des auteurs d’infractions à caractère sexuel incarcérés à se soigner. Ethnographie d’un établissement pénitentiaire et d’un service de soins spécialisés. Champ pénal, 2016, vol. XIII, pp. 93-99

 https://champpenal.revues.org/9311

La loi du 17 juin 1998 relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles, qui a introduit en France l'injonction de soin à la place ou en complément d'une peine d'emprisonnement ferme, a également introduit la notion d'« incitation aux soins » pour les auteurs d'infractions à caractère sexuel incarcérés. Ces derniers sont regroupés au sein d'établissements pénitentiaires spécifiques disposant notamment d'une unité de soins spécialisée.

Dans cet article, sont d'abord décrits et analysés les dispositifs et stratégies par lesquels le législateur, les juges, le personnel pénitentiaire et les thérapeutes de cet établissement et de cette unité s'y prennent pour amener cette catégorie de détenus – a priori peu enclins à demander des soins – dans le bureau des thérapeutes. Y sont ensuite décrites et analysées les techniques mobilisées par ces derniers pour modifier le fonctionnement psychique des détenus, et les amener à réfléchir sur eux, à manifester de l'empathie et à comprendre le sens des interdits. La médicalisation des auteurs d'infractions à caractère sexuel, entre « gestion des risques » et « tutelle de l'intime », constitue ainsi une forme de socialisation autoritaire, les thérapeutes participant à la fabrique d'un sujet contemporain enjoint de travailler sur lui et renvoyé à lui-même dans la gestion de ses désirs et comportements.

La recherche à laquelle s’adosse cet article a été réalisée dans le cadre du programme de recherche Contrast, financé par l’Agence Nationale de la Recherche, et coordonné par Livia Velpry et Benoît Eyraud. Ce programme prend pour objet d’étude la régulation des pratiques de contrainte dans le champ de la santé mentale. Cf. Collectif Contrast, 2014 et Velpry, Eyraud, 2014 (résumé éditeur)

 

 

VIOLS ET AGRESSIONS SEXUELLES

 

C. HAMEL, A. DEBAUCHE, E. BROWN, A. LEBUGLE, T. LEJBOWICZ, M. MAZUY, A. CHARRUAULT, S. CROMER, J. DUPUIS. Viols et agressions sexuelles en France : premiers résultats de l’enquête Virage.

Population & Sociétés, novembre 2016, n° 538

 https://www.ined.fr/fr/publications/population-et-societes/

 

L’enquête Violences et rapports de genre (Virage) réalisée par l’Institut national d’études démographiques en 2015 a interrogé un vaste échantillon représentatif de la population âgée de 20 à 69 ans. L’analyse de leurs déclarations permet de décrire en détail les violences sexuelles dont sont victimes les femmes et les hommes.

 

SEXE SOUS ADDICTION

CHEMSEX, Livret d’informations pour les professionnels et les intervenants de santé. Cette nouvelle brochure est éditée par le Réseau des établissements de santé pour la prévention des addictions (Respadd).

www.respadd.org

Ce livret vous donnera les principales informations sur le « chemsex » (que l’on peut traduire en français par « sexe sous produits », des conseils sur la manière dont vous pouvez intervenir simplement et des indications sur les ressources et formations disponibles.

 

 

SANTE MENTALE

 

HAUTE AUTORITE DE SANTE (HAS). Mieux prévenir et prendre en charge les moments de violence dans l’évolution clinique des patients adultes lors des hospitalisations en services de psychiatrie. Septembre 2016, 25, pp. 114-121

 http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1722310/fr/mieux-prevenir-et-prendre-en-charge-les-moments-de-violence-dans-levolution-clinique-des-patients-adultes-lors-des-hospitalisations-en-services-de-psychiatrie-note-de-cadrage?xtmc=&xtcr=1

 

Les équipes de soin en psychiatrie sont fréquemment confrontées à des moments de violence dans l’évolution clinique de patients accueillis en hospitalisation. Ces moments de violence ont des impacts négatifs, sur les professionnels, sur le patient concerné mais aussi sur les autres patients de l’unité. Des stratégies de prévention efficaces existent. Elles contribuent à limiter le recours aux mesures de contention et d’isolement.


Pour répondre à ces enjeux, la HAS propose un guide des programmes et des outils pour aider les équipes de psychiatrie à renforcer leurs compétences dans la prévention et la prise en charge des moments de violence.
Plusieurs documents sont proposés pour soutenir la mise en place de démarches d’amélioration adaptées aux besoins des équipes :

Le périmètre du travail couvre la prévention et la prise en charge des moments de violence hétéroagressive des patients adultes hospitalisés en service de psychiatrie générale.

Ces travaux seront complétés par des recommandations de bonne pratique sur la limitation du recours aux mesures de contention et d'isolement en psychiatrie.

Le CRIAVS Centre Val de Loire propose comme chaque année des sessions de formation initiale à la pratique auprès des auteurs de violences sexuelles. Ces sessions ont lieu dans les différents CHU de la région par le biais des services de formation continue.

Les prochaines auront lieu au

CH Blois: 27/09/2016 et 10-11/10/2016

CH Romorantin: 08/11/2016 et 28-29/11/2016

CH Montargis: 15/11/2016 et 12-13/12/2016

CH Bonneval: 04/04/2017 et 24-25/04/2017

 

Cette formation de 3 jours (1+2)  rassemble une vingtaine de professionnels et peut également se décliner plus spécifiquement, dans un établissement désireux de former un grand nombre de ses personnels. Compte-tenu des enjeux institutionnels mobilisés, une rencontre d'évaluation préalable à la mise en place d'une formation est nécessaire sur le site.

Publié dans Formations initiales
en PJ le guide fruit du partenariat entre CERIAVSIF et La maison des adolescents
Violences à caractère sexuel : révélations, suspicions, victimes, auteurs : guide pratique à l'usage des professionnels travaillant auprès d'un public adolescent
 
Publié dans Guides et pratiques
Au théâtre le petit Montparnasse à Paris jusqu'au 02/04/2016:
L'histoire insolite d'Odette, une jeune danseuse dont l'enfance a été volée et qui se bat pour se reconstruire.

A travers une galerie de personnages entre rires et émotions, les mots et la danse s'entremêlent et permettent à Andréa Bescond de transporter le spectateur dans un grand huit émotionnel.

Publié dans Pages d'actualité

Le Centre de Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles (CRIAVS Centre-Val de Loire), les services de Psychiatrie Universitaire, de Médecine légale du CHRU de Tours et l’Université de Tours (Psychologie) sont heureux de vous faire part de la mise en place pour la rentrée 2016-2017 d'un diplôme universitaire (DU) concernant la clinique des violences sexuelles, construit avec l'appui de deux universités étrangères (Belgique et Canada).

Il aura pour objectif d’apporter une formation clinique aux professionnels qui œuvrent dans les champs croisés de la sexualité, de la violence et de la justice, mais aussi d’ouvrir à des fins de prévention, d’accompagnement et de recherche.

Il permettra également aux médecins qui le souhaitent d’assurer la formation nécessaire de médecin-coordonnateur.

Publié dans Formations initiales

AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES

AJP03.15

 

CIAVALDINI, André. La désistance dans la prise en charge des auteurs d’infractions à caractère sexuel. 

Actualité Juridique Pénal. Mars 2015, n° 3, mars 2015, pp. 109-164

 

 

Après avoir évoqué les connaissances actuelles sur les modes de fonctionnement psychique des auteurs de violences sexuelles, cet article décrit les facteurs de risque et de protection valides pour ces sujets dont un certain nombre sont en décalage avec ceux classiquement connus pour la délinquance autre que sexuelle. Cela mettra en avant la place nécessaire d’une évaluation en continu des besoins et des risques dans la prise en charge de ces auteurs tant du côté du soin que de l’accompagnement socio-judiciaire organisé par les SPIP. Sur ces bases sont ensuite abordées les conditions nécessaires à la construction de dispositifs mettant en lien les dimensions de la justice du soin et de l’accompagnement social. Parmi ceux –ci, est décrit le maillage santé-justice, avec ses qualités intrinsèques, dont les CRIAVS doivent être les porteurs et les garants. Ces dispositifs sont nécessaires pour rendre efficients les facteurs de protection enregistrés et les aides spécifiques à apporter permettant de potentialiser le cycle vertueux de la désistance. (résumé d’auteur)

 

 

ADDICTION SEXUELLE SM03.15

L’addiction sexuelle (dossier)

 

Santé mentale. N° 196, mars 2015, pp. 25 - 89

 

Si elle n’est pas nouvelle, l’addiction sexuelle questionne depuis quelques années à la fois les contours de l’addiction et de la sexualité « normale ». Hanté par une quête effrénée de jouissance, le sex-addict démultiplie le temps consacré à la recherche de situations sexuelles diverses. Cette préoccupation a des conséquences physiques, psychologiques et sociales négatives. Comment se construit cette sexualité compulsive ? Repères théoriques, cliniques et thérapeutiques.(résumé d’auteur)

 

Sommaire

 

Qu'est-ce que l'addiction sexuelle ?

 

Laurent Karila, psychiatre, praticien hospitalier, vice-présient de SOS addictions; François Deroche, psychiatre et Marie de Noailles, psychologue des addictions, psychothérapeute

 

Journal d'un sex-addict

 

Auteur Anonyme

 

Sexualité addictive et psychanalyse

 

Vincent Estellon, psychologue clinicien, psychanalyste

 

De la sexualité normale

 

Michelle Boiron, psychologue clinicienne, sexologue, thérapeute de couple

 

Représentations sociales de l'addiction sexuelle

 

Magali Croset-Calisto, sexologue clinicienne, thérapeute TCC et dépendances

 

Addictions sans drogue : repenser l'addiction ?

 

Marc Valleur, psychiatre

 

Un observatoire des comportements "hypersexués"

 

Arnaud Sevene, Médecin sexologue, praticien hospitalier

 

L'addiction à l'imagerie pornographique

 

Patrick Baudry, professeur de sociologie

 

Addicts à la cyberpornographie

 

Muriel Mehdaoui, sexothérapeute

 

Addictions sexuelles : une expérience de TCC

 

Marthylle Lagadec et François-Xavier Poudat et Marie Grall-Bronnec, psychiatres

 

Adrien, sex-addict, veut guérir...

 

Jean-Benoît Dumonteix, psychologue, psychanalyste, exercice libéral

 

Approche sexoanalytique des addictions sexuelles

 

Claude Esturgie, médexin, sexologue

 

Bibiographie réalisée par ASCODOCPSY

 

 

VICTIMES D’AGRESSIONS SEXUELLES

 

SALMONA Muriel. Impact des violences sexuelles de l’enfance à l’âge adulte. Déni de protection, de reconnaissance et de prise en charge : enquête nationale auprès des victimes (rapport). RapportimpactVS15

Association Mémoire traumatique et victimologie. Mars 2015, 368 p.

 http://memoiretraumatique.org

 

Les violences sexuelles subies dans l’enfance ont de très graves répercussions sur la vie et la santé des victimes, même très longtemps après. C’est ce que montrent les résultats d’une enquête menée par l’association Mémoire traumatique et victimologie auprès de 1 214 personnes. Une enquête inédite qui souligne les insuffisances de la prise en charge médicale et vise à mobiliser la société et les pouvoirs publics. Les auteurs pointent un important facteur de risque de développer « un état de stress post-traumatique, des pathologies psychiatriques, cardio-vasculaires, pulmonaires, endocriniennes, auto-immunes et neurologiques ainsi que des douleurs chroniques et des troubles du sommeil ». Plus les violences sexuelles ont eu lieu tôt dans la vie et plus les conséquences sur la santé sont lourdes. 42 % des victimes indiquent avoir déjà tenté de se suicider et 95 ù rapportent un réel impact des violences subies sur leur santé mentale. Par ailleurs, 78 % des répondants n’ont bénéficié d’aucune prise en charge rapide après les faits et les victimes mettent en moyenne 13 ans à trouver une aide satisfaisante. (résumé d’auteur).

 

 

 

 

L'association memoire traumatique diprésidée par Muriel Salmona publie un rapport sur l'impact des violences sexuelles à l'age adulte.

La synthèse est en PJ, le rapport est téléchargeable via leur site www.memoiretraumatique.org

 Lien vers une critique de ce rapport par M. Suard Thérapeute familial, thérapeute d’auteurs et de victimes de violences intrafamiliales sur le blog de l'Association de Thérapie Familiale Systémique: http://www.atfs.fr/58-resilience-connaissent-pas.html

Publié dans Dans la littérature
lundi, 23 février 2015 10:11

Les violences sexuelles d'adolescents

Les Violences sexuelles d'adolescents - Fait de société ou histoire de famille ?

Recueil des actes des conférences plénières et de 2 ateliers tenus lors du colloque "Adolescents, violences sexuelles et famille" organisé par le CRIAVS Centre les 21 et 22 Novembre 2013 à Tours.

Sous la direction de Alain HARRAULT et Claude SAVINAUD

Co-Auteurs : Sylvie AYMONNIER - Jean BOITOUT - Christian BOURG - Jean-yves CHAGNON - Magali FELICIER - Thierry GOGUEL D-ALLONDANS - Florian HOUSSIER - Marie REVEILLAUD - Pascal ROMAN - Audrey SCHILLINGER - Barbara SMANIOTTO - Jean-jacques YVOREL

Enfances & PSY - la petite collection - collection dirigée par Jean-Louis Le Run

ISBN : 978-2-7492-4636-9 / EAN : 9782749246369 / 14.50 €

Le thème des adolescents abuseurs sexuels est ici abordé sous un angle à la fois anthropologique, historique, clinique, juridique... à l’initiative du Centre de ressources sur les auteurs de violences sexuelles (CRIAVS Centre).

Préface de François Marty

Dans les médias ainsi que dans les consultations, les adolescents auteurs de violence sexuelle sont de plus en plus nombreux. Ils viennent interroger les soignants dans leur clinique et leur pratique, à l'instar de la société qui a bien du mal à contenir l’émotion suscitée et à réagir au mieux en évitant la banalisation ou la précipitation.

À l’initiative du Centre ressource pour les intervenants auprès des auteurs de violence sexuelle (CRIAVS), cet ouvrage réunit des professionnels et des chercheurs venus d’horizons différents. Ils y abordent la problématique des adolescents abuseurs sexuels sous un angle à la fois anthropologique, historique, clinique, juridique, et ouvrent des perspectives soignantes sans simplification ni dogmatisme.

« Cet ouvrage tente de penser cette violence impensable pour leurs agresseurs et propose des pistes de réflexion concernant leur prise en charge dans l'espoir de les mettre sur le chemin de leur humanisation. Donner sens à ces conduites horribles pour que la sexualité ne soit pas une arme utilisée contre l'angoisse mais au contraire comme une forme de lien à l'autre et comme une des voies – pleine de plaisir dans la rencontre avec l’autre reconnu dans son altérité - de la subjectivation. »

François Marty

 

 

Publié dans Dans la littérature
mercredi, 31 décembre 2014 10:36

Rapport ONDRP 2014

Voici le lien qui conduit vers le rapport annuel 2014 de l'Office National Des Réponses Pénales (ONDRP).

  http://www.inhesj.fr/ondrp/les-publications/rapports-annuels

Vous trouverez, également, en pièces jointes,  les deux plaquettes infographie réalisées pour la première fois à cette occasion et synthétisant les principaux résultats de l’enquête de victimation « Cadre de vie et sécurité » INSEE/ONDRP.

Page 1 sur 4