CRIAVS-CENTRE
Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles

Dossier thématique: sexualités et handicap (maj 2017)

Les infirmières face à la sexualité des patients (dossier coordonné par Isabelle CLAVAGNIER). La revue de l’infirmière, n° 176, décembre 2011, pp. 17-31

Alors que de nombreux patients vivent en établissement ou y séjournent régulièrement, un pan entier de leur humanité est négligé : leur vie intime et sexuelle. Pourtant, elle existe et s’exprime tant bien que mal. L’on oublie trop vite que la chambre de la personne soignée est son unique espace privé. Les soignants « confrontés », bien plus qu’on ne le pense, aux questions, envies, besoins et pratiques sexuelles des patients se trouvent souvent démunis et gênés. Comment réagir dans de telles situations ? Comment parler de sexualité avec la personne soignée ? Avec l’équipe ? Comment allier vie en institution et sexualité ? Brisons le tabou.

 

GOMEZ Jean-François. La sexualité dans l’institution entre déni et prescription. La revue de l’infirmière, n° 176, décembre 2011, pp. 18-20

La sexualité est un sujet difficile à aborder, même au XXIe siècle, en Occident. Il demeure tout aussi complexe, sinon plus, d’en parler dans les établissements de soins, médico-sociaux ou sociaux. Prendre en compte la sexualité des personnes en institution requiert autant une prise en considération collective qu’un travail sur soi. Tour d’horizon de la situation aujourd’hui.

 

CLAVAGNIER Isabelle. Quand la sexualité des patients s’invite dans le quotidien des soins. La revue de l’infirmière, n° 176, décembre 2011, pp. 21-22

La vie intime et le désir sexuel des patients surgissent dans l’univers des soins de manières très diverses. Ces situations différentes ouvrent les débats, ébranlent des certitudes. Témoignages de soignants.

 

MICHON Florence, BOUMAIZA Leila, DESSIAUME Laetitia, MARTHELY Chantal, COTE Christelle, DARTIQUE Pascal, KOUCHLEF Agnès. Les jeunes handicapés moteurs face à leur sexualité. La revue de l’infirmière, n° 176, décembre 2011, pp. 23-24

En centre de soins et de rééducation, l’équipe soignantes en charge du suivi médical et paramédical de jeunes handicapés moteurs scolarisés en internat à Vaucresson (92) est régulièrement confrontée aux interrogations des adolescents sur le vie relationnelle et sexuelle. Un accompagnement global et individuel adapté a été mis en place. La clé de voûte est la relation de confiance.

 

CLAVAGNIER Isabelle. « La personne handicapée doit pouvoir déterminer sa vie intime ». La revue de l’infirmière, n° 176, décembre 2011, pp. 25-26

Diplômée en sexologie et santé publique, Sheila Warembourg exerce comme formatrice en formation initiale auprès des étudiants infirmiers et éducateurs et en formation continue auprès des équipes soignantes. Elle anime aussi des groupes de parole avec des personnes en situation de handicap et leur famille pour répondre aux problématiques en lien avec l’intimité et la sexualité. Entretien.

 

CEINOS Roser, FERNANDEZ Sandra. Prévention des comportements sexuels à risque en psychiatrie. La revue de l’infirmière, n° 176, décembre 2011, pp. 27-29

Les pratiques sexuelles en hôpital psychiatrique sont une réalité. Prévenir les comportements à risque est une responsabilité institutionnelle, longtemps « négligée ». Etablir un dialogue entre soignants et soignés autour de la vie sexuelle et affective doit favoriser des pratiques éclairées, consentantes et sans prises de risque. Partage de pratique avec une équipe hospitalière du Comité sida sexualités prévention.

 

OLLAGNIER Claire, CETOUT Evelyne, COUTINEAU Marylène. La sexualité de nos aînés en institution de soins. La revue de l’infirmière, n° 176, décembre 2011, pp. 30-31

Les évolutions sociétales influencent l’hôpital mais la place de la sexualité y reste marginale. Le sujet est tabou même au sein des familles et notamment si la personne hospitalisée est âgée. Pourtant l’expression de ce besoin naturel vient souvent se confronter au quotidien des soins. De quoi engager une réflexion en équipe pour inclure la sexualité dans le projet de soins et de vie de la personne âgée. Partage d’expérience.

 

Sexualité : handicaps et vulnérabilités. Sexologies, 2016, 25, pp. 93-121

 

GIAMI Alain. Sexualité et handicaps : de la stérilisation eugénique à la reconnaissance des droits sexuels (1980-2016). Sexologies, 2016, 25, pp. 93-99

Cet article présente les grandes étapes de la prise en charge de la sexualité des personnes désignées comme handicapées mentales depuis le début des années 1980. Il met en évidence les liens entre les représentations et les pratiques institutionnelles et sociales. L’étude mobilise des documents produits au cours de cette époque : publications, actes de congrès, avis administratifs et éthiques. Les analyses font bien apparaître une évolution des idées dans les attitudes et la prise en charge des personnes désignées comme handicapées mentales qui est marquée par une reconnaissance progressive de la sexualité de ces personnes. La prévention de l’infection à VIH – au début des années 1990 – a largement contribué à cette reconnaissance. Une nouvelle étape est franchie avec les propositions de mettre en place une forme d’assistance sexuelle visant à intervenir directement sur les comportements et les relations. La possibilité de parentalité reste considérée comme problématique. Les droits sexuels de ces personnes ne sont pas encore pleinement reconnus.

 

NAYAK Lucie. Les scripts de la sexualité des personnes désignées comme « handicapées mentales ». Sexologies, 2016, 25, pp. 100-106

A partir d’une enquête qualitative réalisée par entretiens avec des personnes considérées comme « handicapées mentales » et des éducateurs spécialisés en France et en Suisse, cet article présente une typologie des scripts sexuels développés par des personnes « handicapées mentales », dans le contexte de promotion du concept de « santé sexuelle » qui se diffuse actuellement dans le milieu de l’éducation spécialisée. Les résultats opèrent une rupture avec les représentations dominantes en déconstruisant les spécificités communément prêtées à la sexualité des personnes ainsi désignées. Alors que, de façon quasi systématique, leurs comportements sexuels sont expliqués par leur seul handicap, l’analyse montre que les différentes catégories de sexualité observées ne sont pas propres aux personnes « handicapées ». En revanche, elle met en évidence l’influence de la désignation en tant que personnes « handicapées mentales » sur la vie sexuelle de celles et ceux qui en ont fait l’objet, et donc le caractère socialement construit de cette sexualité.

BRASSEUR Pierre. De la mixité au droit : sexualité et intimité dans les institutions accueillant malades et handicapés depuis les années 1970. Sexologies, 2016, 25, pp. 107-113

Cet article revient sur la mise en place de la mixité et les réflexions politiques sur la sexualité élaborées au sein d’établissements français accueillant des malades et handicapés durant les années 1970. A partir d’un travail sur archives (essentiellement autour de la consultation des principales revues sur le handicap), il contribue à l’archéologie naissante de la question « handicap et sexualité » en France. Après avoir montré comment est introduite la question de la mixité et de la sexualité dans les institutions en France durant les années 1970, il propose une réflexion sur la situation la plus contemporaine. Il montre que la rhétorique de la mixité n’est plus du tout employée, au profit d’un discours sur les droits à la sexualité, pas toujours bien maîtrisé par les professionnels du champ du handicap.

 

DESHAYS Catherine. Sexualité en institution psychiatrique : commencer une réflexion éthique. Sexologies, 2016, 25, pp. 114-121

En institution psychiatrique, l’évolution des comportements et du droit entraînent des paradoxes : concomitante de la conception paternaliste du soin et de la conception contractuelle du soin, nécessité de protéger des personnes vulnérables et qu’elles puissent exercer leur autonomie. Chaque situation mérite une réflexion éthique approfondie pour interroger les représentations, les valeurs en tension entre la conception du soin et les besoins des patients. Lors de la préparation d’un colloque éthique interrogeant nos représentations et nos pratiques face à la sexualité. Dans les années 1980, parallèlement à la mixité imposée par la loi de secteur et à la libération sexuelle ont émergé des innovations audacieuses favorisant l’expression de la sexualité au sein de l’hôpital psychiatrique. Actuellement, le règlement intérieur de l’hôpital précise que « les relations sexuelles sont interdites dans les locaux hospitaliers ». Portons-nous la trace de l’organisation historique de notre hôpital psychiatrique ? Au milieu des discours qui définissent l’humain, ses droits, ses idéaux de santé et de bonheur, quelle éthique pour penser cette question de l’humain ? La manière dont nous nous comportons, dont nous sommes en relation parle de la manière dont nous pensons l’humain. La psychiatrie est particulièrement au cœur de ces questions concernant l’être atteint d’une pathologie ou non dans son rapport au monde et cela nous concerne tous : les patients, les soignants, dans notre manière d’être à la rencontre de notre humanité, la sienne et la nôtre.

 

Autres articles du site en lien avec la thématique

Bibliographie thématique 2013

Dossier 2014 (références légales, rapports, compte rendu de l'expérience suisse...)