Imprimer cette page

Les assistants sexuels en france

Vie affective et sexuelle des personnes handicapées. Question de l’assistance sexuelle

Santé mentale – mars 2013 – n° 176 – p. 3

 

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) qui avait été en 2011 saisi sur ce thème par Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé, vient de rendre un avis négatif.

 

Le CCNE estime que « l’aide sexuelle comporte des risques importants de dérive ». Le CCNE conclut qu’« il semble difficile d’admettre que l’aide sexuelle relève d’un droit-créance assuré comme une obligation de la part de la société et qu’elle dépende d’autres initiatives qu’individuelles. »

Avis n° 118 – A télécharger sur le site www.ccne-ethique.fr

 

Un dossier réalisé par le CRIAVS Centre est consultable ici

Dernière modification le jeudi, 16 mai 2013 14:36

Éléments similaires (par tag)