CRIAVS-CENTRE
Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles

Lamballais

OUVRAGES

ANCIBURE Françis. Le harcèlement moral. Toulouse : Milan, 2006, 63 p.

COUTANCEAU Rolland, BENNEGADI Rachid, BORNSTEIN Serge, CYRULNIK Boris, HIRIGOYEN Marie-France. Stress, burn-out, harcèlement moral – De la souffrance au travail au management qualitatif. Paris : Dunod,2016, 270 p.

FRICOTTE Lisiane. Harcèlement dans les relations de travail. Paris : Editions Francis Lefebvre, 2018, 466 p.

HERTER Anne-Véronique. Le cri du corps – Harcèlement moral au travail : mécanismes, causes et conséquences. Paris : Editions Michalon, 2018, 290 p.

HIRIGOYEN Marie-France. Le harcèlement moral. Paris : Pocket, 2011, 251 p.

HIRIGOYEN Marie-France. Le harcèlement moral : la violence perverse au quotidien. Paris : La découverte, 2009, 213 p.

HOFFMANN Fabien. Le contentieux du harcèlement moral dans la fonction publique. Mont-Saint-Aigan : Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2018, 124 p.

HIRIGOYEN Marie-France. Femmes sous emprise. Paris : Pocket, 2006, 311 p.

Ministère de la Justice. Vos droits. Stop harcèlement sexuel. Fiche pratique. Paris : Ministère de la Justice, novembre 2012 (dernière mise à jour novembre 2018), 4 p. Disponible sur :  https://www.justice.fr/printpdf/fiche/harcelement-sexuel

PONCET-BONISSOL Yvonne. Harcèlement moral dans la famille : Le déceler, le combattre, s'en libérer, se reconstruire. Escalquens : Editions Dangles, 2009, 142 p.

RAVISY Philippe. Le harcèlement moral au travail. Paris : Dalloz, 2004, 274 p.

REDACTION DES EDITIONS FRANCIS LEFEBVRE. Harcèlement et risques psychosociaux. Paris : Editions Francis Lefebvre, 2013, 324 p.

SAINT-LAURENT Marthe. Comment se protéger contre le bitchage et le harcèlement psychologique et sexuel. Montréal :Québec Livres, 166 p. 

 

ARTICLES

CHAHRAOUI, Kdadija. Harcèlement sexuel et traumatisme psychique : aspects cliniques et psychopathologiques. Champ psy, 2015/2, n° 68, pp. 141-160

DELZANGLES, Béatrice, GROSBON, Sophie. Qui veut la peau des violences sexuelles ? La revue des droits de l’Homme. 13/2018, pp. 1-4

LIPOVETSKY, Gilles. L’effet harcèlement sexuel : l’avenir de la séduction. Le Débat, 2018/3, n° 200, pp. 45-62

MORIN Denis-Charles ; BOMMELAER Laurène ; GARVARDIN CAROLINE. Référence à la loi ou harcèlement moral : le rappel à la loi, souvent invoqué par les soignants, est-il une réponse pertinente aux conduites dérangeantes et asociales ? L’information psychiatrique, 2012/2, n° 88, pp. 111-115

PERRIER, Jean-Baptiste. Harcèlement sexuel : précisions sur l’abrogation en raison de l’imprécision. Actualité juridique pénal (AJP), 2012, septembre, n° 9, pp. 482-483

SAAS, Claire. Harcèlement sexuel : premières applications de la loi du 6 août 2012. Actualité juridique pénal (AJ P), 2014, mai, n°5, pp. 236-237

SAAS, Claire. L’appréhension des violences sexuelles par le droit ou la reproduction des stéréotypes de genre par les acteurs pénaux. La revue des droits de l’homme, 8/2015, pp.1-8

SAAS, Claire. « 20 ans de jurisprudence pénale sur le harcèlement sexuel – Réflexions sur le corps et la liberté sexuelle des femmes saisis par le droit pénal » in HENNETTE-VAUCHEZ, Stéphanie ; PICHARD, Marc ; ROMAN, Diane, La Loi et le genre, CNRS Editions, 2014, p. 241 et suivants.

VIAL, Jean-Pierre. Harcèlement moral : ne pas faire d’amalgame avec le pouvoir de direction et la culture de performance. Actualité juridique pénal (AJP), 2015, septembre, n°9, pp. 426-427

Quelques nouveaux ouvrages dans notre fonds documentaire

 

Traité de l'agression sexuelle : Théories explicatives, évaluation et traitement des agresseurs sexuels

CORTONI, Franca, Directeur de publication, rédacteur en chef; PHAM, Thierry, Directeur de publication, rédacteur en chef; BABCHISHIN, Kelly M., Auteur; BARSETTI, Ian, Auteur; BROUILLETTE-ALARIE, Sébastien, Auteur; CARPENTIER, Julie, Auteur; COSYNS, Paul, Auteur; COURTAIN, Audrey, Auteur; DASSYLVA, Benoît, Auteur; DESFACHELLES, Marion, Auteur; DUCRO, Claire, Auteur; FORTIN, Francis, Auteur; GOYETTE, Mathieu, Auteur; GLOWACZ, Fabienne, Auteur; HANSON, R. Karl, Auteur; JAMES, Jonathan, Auteur; JOYAL, Christian C., Auteur; MARTIN, Caroline, Auteur; MARSHALL, Liam E., Auteur; MARSHALL, William L., Auteur; LANGEVIN, Stéphanie, Auteur; LUSSIER, Patrick, Auteur; PAQUETTE, Sarah, Auteur; PROULX, Jean, Auteur; ROULEAU, Joanne-Lucine, Auteur; SPEARSON GOULET, Jo-Annie, Auteur; THIBAULT, Florence, Auteur; VANDERSTUKKEN, Olivier, Auteur; WILSON Robin J., Auteur . - Liège (BELGIQUE) : Mardaga, 2017. - 398 p. 

Le Traité de l'agression sexuelle est le premier livre en français qui réunit sous la même couverture les connaissances nécessaires pour comprendre l'agression sexuelle et pour intervenir auprès des auteurs. C’est un ouvrage collectif sous la direction de Franca Cortoni (Canada) et Thierry H. Pham (Belgique), qui traite en profondeur, avec l'appui de données probantes, les théories explicatives, l'évaluation et le traitement des agresseurs sexuels. Divisé en sections, ce Traité inclut les théories et les recherches qui expliquent l'agression sexuelle envers les adultes et les enfants, les meilleures pratiques pour l'évaluation du risque de récidive sexuelle et des besoins de traitement, les approches internationales pour le traitement de l'agression sexuelle, la psychopharmacologie et la gestion des délinquants sexuels en collectivité ainsi que les explications théoriques et les pratiques cliniques privilégiées auprès des adolescents et des femmes auteurs d'agression sexuelle, des meurtriers sexuels, des cyber-agresseurs sexuels et des personnes qui présentent des retards mentaux. Cet ouvrage servira de référence aux professionnels (psychologues, psychiatres, travailleurs sociaux, psychothérapeutes, intervenants en protection de la jeunesse, experts judiciaires, agents de libération conditionnelle et de probation) qui doivent évaluer, traiter et gérer le risque de récidive des agresseurs sexuels. II sera également une référence scientifique pour les chercheurs, enseignants et étudiants en psychologie et psychiatrie médico-légale, criminologie, travail social et justice criminelle dans la francophonie internationale. [Résumé d'éditeur]

 

La délinquance sexuelle des mineurs : Théories et recherches

TARDIF, Monique, Directeur de publication, rédacteur en chef; JOYAL, Christian C., Auteur; CHANTÉRAC, Antoine (de), Auteur; FOROUZAN, Elham, Auteur; JACOB, Martine, Auteur; MARTIN, Genevieve Manuela, Auteur; BEAUCHEMIN, Amélie, Auteur; GUAY, Jean-Pierre, Auteur; LECLERC, Benoît, Auteur; CARPENTIER, Julie, Auteur; PROULX, Jean, Auteur; MORMONT, Christian, Auteur; AUBUT, Jocelyn, Auteur; TOURIGNY, Marc, Auteur; BARIL, Karine, Auteur; HÉBERT, Martine, Auteur; DAIGNEAULT, Isabelle, Auteur; FORTIN, Francis, Auteur . - Montréal (CANADA) : Presses de l'université de Montréal, 2015. - 760 p. 

Dans ce volume de "La délinquance sexuelle des mineurs", Monique Tardif nous présente les approches théoriques et les études empiriques. Outre la perspective d'une approche globale en criminologie de la délinquance sexuelle chez les mineurs, cet ouvrage comporte de nombreuses références sur les notions de psychologie développementale [Résumé d'éditeur].

 

Comment se protéger contre le bitchage et le harcèlement psychologique et sexuel

SAINT-LAURENT, Marthe, Auteur. - Montréal (CANADA) : Québec-Livres, 2018. - 166 p.

Bien qu'on en doute parfois, il est possible de se protéger contre le bitchage et le harcèlement psychologique et sexuel. Marthe Saint-Laurent, spécialiste de l'intimidation, de la cyberintimidation et du bitchage qu'on appelle également dénigrement, se penche dans ce livre sur les diverses facettes du harcèlement. Pour réussir à prévenir les différentes formes d'agression, insiste-t-elle, il est primordial d'en comprendre et d'en démonter tous les mécanismes. Pour ce faire, l'auteure décrit les techniques utilisées par les manipulateurs contrôlants et les pervers narcissiques qui sont à l'origine du harcèlement. Il devient donc plus facile de repérer les situations dangereuses pour notre santé physique et psychologique. L'analyse s'effectue à partir des réponses à ces questions, à savoir :

  • Qu'est-ce qu'une relation malsaine?
  • Comment reconnaître les signes avant-coureurs du harcèlement?
  • À quel moment devons-nous en parler?
  • Qu'est-ce qu'un comportement inacceptable?
  • Comment reprendre une vie normale après une agression ou un épisode de harcèlement?

[Résumé d'éditeur].

 

Stress, burn-out, harcèlement moral : De la souffrance au travail au management qualitatif

COUTANCEAU, Roland, Directeur de publication, rédacteur en chef, Auteur; BENNEGADI, Rachid, Directeur de publication, rédacteur en chef, Auteur; BORNSTEIN, Serge, Directeur de publication, rédacteur en chef; CYRULNIK, Boris, Préfacier, etc.; HIRIGOYEN, Marie-France, Postfacier, auteur du colophon, etc.; SAUNDER, Laurence, Auteur; TIRMARCHE, Olivier, Auteur; PEZE, Marie, Auteur; SIBE, Matthieu, Auteur; ALIS, David, Auteur; COMBALBERT, Nicolas, Auteur; ARMAND, Marine, Auteur; BORENSTEIN, Marion, Auteur; MONTREUIL, Elodie, Auteur; CHARRIER, Patrick, Auteur; HIRSCHELMANN, Astrid, Auteur; AUBUT, Jocelyn, Auteur; LEGERON, Patrick, Auteur; ALBERT, Eric, Auteur; CANOUI, Pierre, Auteur; DEBOUT, Michel, Auteur; VASQUEZ, Luis, Auteur; HINCKER, Fabian, Auteur; HALIM BOUDOUKHA, Abdel, Auteur; LEMITRE, Samuel, Auteur . - Paris (FRANCE) : Dunod, 2016. - 270 p.

Cet ouvrage restitue la réflexion sur la souffrance au travail s'est développée en trois vagues successives : compréhension du phénomène (avec des thématiques comme le stress, le burn-out, le harcèlement), mise en place d'analyse de situations (avec une première prévention, celle des signes psychosociaux), émergence d'une véritable réflexion sur le management qualitatif et de nouvelles inspirations dans les relations au travail. Des auteurs de référence dans le domaine et des analystes de la santé mentale se côtoient pour porter un regard lucide, réaliste et créatif sur les relations au travail dans une société moderne en pleine mutations. [Résumé d'éditeur].

 

Harcèlement dans les relations de travail.

FRICOTTE, Lisiane, Auteur - LEVALLOIS (FRANCE) : Francis Lefebvre, [s.d.]. - 467 p.

Pour mieux circonscrire ce qu'est le harcèlement, il convient de rappeler que :

  • tout n'est pas harcèlement : une distinction doit notamment être faite entre dégradation des conditions de travail, stress, incivilités et harcèlement ;
  • le harcèlement n'est pas l'apanage des supérieurs hiérarchiques : les actes de harcèlement (moral ou sexuel) peuvent être pris en compte indépendamment du rapport d'autorité. Derrière ces questions juridiques, l'enjeu essentiel pour l'employeur se situe dans le risque de voir engager sa responsabilité, qu'il soit ou non directement l'auteur des actes. Un risque d'autant plus important qu'il est tenu par une obligation de résultat. En cas de contentieux, le régime de la preuve lui est largement défavorable. Prévenir, sanctionner si nécessaire, réparer, telles sont donc les missions qui incombent à l'employeur. Par son approche transversale, cet ouvrage vous apporte toutes les informations utiles afin de remplir au mieux ces missions.

[Résumé d'éditeur].

 

Victimes et auteurs de violences sexuelles

COUTANCEAU, Roland, Directeur de publication, rédacteur en chef; DAMIANI, Carole, Directeur de publication, rédacteur en chef; LACAMBRE, Mathieu, Directeur de publication, rédacteur en chef; AUBUT, Jocelyn, Préfacier, etc. . - Paris (France) : Dunod, 2016. - 362 p. - (Psychothérapies).

Du harcèlement au viol, la violence sexuelle représente un enjeu de santé publique.

Les victimes souffrent d’anxieté, de dépression, d’état de stress post-traumatique. Cet ouvrage collectif souligne l’évolution des pratiques pour une meilleure prise en charge des victimes, avec un suivi de guidance pour l’entourage, donnant aux professionnels et aux proches des clefs pour mieux accompagner les victimes. Parallèlement, émergent des pistes pour la prévention. Les nombreux auteurs de ce livre, qui prennent en charge aussi bien des victimes que des auteurs de violence sexuelle, inscrivent leur démarche dans une sensibilité ouverte, pragmatique et humaniste. [Résumé d'éditeur].

 

Psychothérapie de la dissociation et du trauma

SMITH, Joanna, Directeur de publication, rédacteur en chef; COUTANCEAU, Roland, Préfacier, etc. - Paris (France) : Dunod, 2016. - 300 p. - (Psychothérapies).

De nombreux professionnels s’intéressent à la notion de dissociation et cherchent à mieux en connaître les prises en charge, voire à s’y former. Ainsi, ces dernières années voient la diffusion de nouvelles techniques en France : EMDR bien sûr, mais aussi ICV, Somatic Experiencing, thérapie sensori-motrice, thérapie des états du moi, IFS, etc. D’autres approches développent une application dans ces indications : thérapie des schémas, hypnose, pleine conscience, notamment. Incluant une revue générale de la notion de dissociation et de ses soubassements neurobiologiques, l’objectif de ce manuel est de présenter ces différentes prises en charge de la dissociation et du trauma sous un angle théorique et clinique, chaque auteur illustrant les possibilités d’évolution des troubles dissociatifs ou post-traumatiques avec la technique décrite. [Résumé d'éditeur].

ARTICLES FRANCOPHONES

 

BRIGANT Florence

La prise en charge des délinquants sexuels en milieu fermé.

Archives de politique criminelle, n° 34, septembre 2012, pp. 135-153

En milieu fermé, les AICS représentent une catégorie de personnes détenues particulièrement exposée à la stigmatisation. Les relations sont souvent fragiles, sensibles, voire périlleuses. A tel point qu’ils se caractérisent par un comportement singulier. S’il apparaît très souvent protecteur, parfois salvateur, il peut cependant se révéler également dangereusement désocialisant (moindre participation aux activités de l’établissement, refus des douches communes, choix du quartier d’isolement ou du régime dit « portes fermées », etc.). Les personnels sont sensibilisés à leur prise en charge, notamment pour déceler de tels comportements à risque. Une vigilance particulière, matérialisée en particulier par un parcours pénitentiaire et une prise en charge médicale adaptés, doit donc leur être accordée.

COURTOIS Robert, BERTSCH Ingrid, MOZAS Emmanuel

Réinsertion des auteurs d'infractions à caractère sexuel : réflexion et échanges avec un responsable d'une communauté d'Emmaüs en région Centre-Val de Loire.

International Journal of Risk and Recovery, Vol.1, N° 3, 28/12/2018, pp. 30-33

Les personnes accueillies dans une communauté d'Emmaüs représentent une population très diverse au sein de laquelle il peut y avoir des auteurs d’infractions à caractère sexuel (AICS). Ces communautés offrent théoriquement à toutes personnes, y compris celles qui ont des antécédents judiciaires, la possibilité de les rejoindre pourvu qu'en échange, elles puissent travailler pour faire vivre la collectivité. Cet article propose d'aborder cette question à travers trois vignettes brèves.

ESTANO Nicolas

Pourquoi une consultation spécifique pour auteurs d’infractions à caractère sexuel : regard sur six années à l’Unité de Psychiatrie et Psychologie légales de Ville-Evrard

Annales Médico-Psychologiques 176, 2018, pp. 723-731

Cette étude consistera en une analyse rétrospective des patients ayant franchi le seuil de la consultation spécialisée de l’Unité de Psychiatrie et de Psychologie Légale (UPPL) de l’Établissement Public de Santé de Ville-Evrard entre le 1er janvier 2010 et le 30 septembre 2016. Basée sur 241 patients, pour la plupart des Personnes Placées Sous Main de Justice (PPSMJ), elle tentera de dégager des caractéristiques sociodémographiques, psychopathologiques, et émettra des observations relatives aux prises en charge dans le cadre de Soins Pénalement Ordonnés (SPO) et la durée de ceux-ci

Méthodologie :

Pour la réalisation de cette étude, nous nous sommes appuyés sur un recueil des données contenues dans les dossiers des patients, sur une lecture des ordonnances de jugements et de rapports d’expertises fournis, les entretiens d’évaluations et suivis menés. Les données ainsi recueillies furent ensuite comparées avec les données nationales retrouvées dans la base de données Nationale du Casier Judiciaire pour l’année 2014, ainsi que les éléments contenus dans le rapport de l’Office National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP) pour l’année 2015, mais également sur une recherche bibliographique dans les bases de données PubMed, MedLine, Science Direct, CAIRN, en ciblant les termes « soins pénalement ordonnés », « la prise en charge des auteurs d’infractions à caractère sexuel », « risque de dangerosité »…

  1. Objectifs :

Cette étude visera à déterminer quelles sont les caractéristiques des consultants de l’UPPL de Ville-Evrard, quels sont les éléments spécifiques qui ressortent au plan local en comparaison avec les données recueillies au niveau national ? Quels sont les types de sanctions le plus fréquemment prononcées, leur durée, et quelles sont les PEC possibles dans ces délais parfois réduits ?

POULETTE Maïlis,  POTARD Catherine, COURTOIS Robert, ALLAIN Philippe

Déterminants neuropsychologiques de l'infraction à caractère sexuel : un dsyfonctionnement frontal ?

Canadian Journal of Behavioural Science, Vol.50, N° 3, 23/10/2018, pp. 156-171

Les auteurs de violences sexuelles constituent une population hétérogène aux profils neurospychologiques variés. Cette revue de littérature pointe chez eux l’existence d’un déficit d’inhibition cognitive ainsi qu’un déficit en cognition sociale (empathie, théorie de l’esprit et reconnaissance des émotions). Ces déficits paraissent néanmoins peu spécifiques de ce type d’agression. Ils doivent faire l’objet d’études complémentaires pour qu’on puisse mieux comprendre le fonctionnement neuropsychologique des auteurs de violences sexuelles.

MOLTRECHT Brigitte, AYMERIC Sandra., SAUTIERE Eglantine, KOENIG Dominique, ARNAULT Emilie, RUSCH Emmanuel, COURTOIS Robert

Climat incestuel : proposition d’objectivation des critères de définition à partir de jeunes orientés en institut thérapeutique, éducatif et pédagogique (ITEP)

Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'adolescence, In Press (Online First), 8 p.

Introduction : Les instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (ITEP) accueillent des jeunes présentant des troubles du comportement. Nous nous sommes intéressés aux antécédents de maltraitance sexuelle chez ces jeunes, dont le climat incestuel. Notre objectif était de mieux définir le climat incestuel et les caractéristiques associées.

Méthode : L’échantillon était constitué des 202 jeunes accueillis en ITEP en Indre-et-Loire (région Centre-Val de Loire). Les 12 éléments évocateurs d’un climat incestuel ont été définis à partir du concept d’incestuel de Racamier et après des réunions préparatoires de consensus avec des pédopsychiatres et médecins de l’éducation nationale. Le questionnaire global explorait 4 autres registres de la vie des jeunes : maltraitances suspectées et/ou établies ; symptômes cliniques faisant suspecter la maltraitance sexuelle ; facteurs environnementaux ; mesures éducatives. La cotation des données recueillies a été réalisée par une équipe pluri-professionnelle de l’ITEP.

Résultats : La prévalence de la maltraitance sexuelle avérée était de 5,94 % (n = 12) et la suspicion de maltraitance sexuelle 16,49 % (n = 32) ; 49,01 % (n = 99) des jeunes des ITEP présentaient au moins un des critères de climat incestuel, 33,17 % (n = 67) au moins 2 critères. On retrouvait chez ces derniers plus de maltraitance sexuelle avérée ou suspectée. Ils présentaient plus souvent des troubles du sommeil, de l’humeur, des antécédents de tentatives de suicide, un rapport inadapté à la sexualité.

Conclusion : Le climat incestuel fait partie des maltraitances sexuelles et cette étude permet d’objectiver des critères permettant de le définir. Ce travail exploratoire nécessitera d’être confirmé par d’autres études, mais il est essentiel dans la mesure où il permet d’appréhender les jeunes avec troubles du comportement et souffrance non verbalisée. [Résumé d'éditeur]

MOUCHET-MAGES Sabine, PLANCADE Olivier

Traumatisme infantile et adversités dans l’enfance chez les auteurs d’agressions sexuelles

Rhizome, Vol. 2018/3, N° 69-70 (Soigner le traumatisme ?), janvier 2019, pp.13-14

De nombreux travaux ont montré une prévalence augmentée de traumatismes infantiles chez les agresseurs sexuels, suggérant l’existence d’un lien entre victimisation dans l’enfance et passage à l’acte à l’âge adulte. Il existe un risque majoré pour les hommes agresseurs sexuels d’avoir été victimes d’abus sexuels, physiques, de violences verbales et de négligence émotionnelle.

SALMONA Muriel

Les traumas des enfants victimes de violences : un problème de santé publique majeur

Rhizome, Vol. 2018/3, N° 69-70 (Soigner le traumatisme ?), janvier 2019, pp.4-6

Les enfants sont nombreux à être victimes de violences, qu’elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles. Toutefois, le déni, la loi du silence, la méconnaissance de la gravité de l’impact à long terme de ces violences sur leur santé mentale et physique font qu’ils restent le plus souvent abandonnés, sans protection, ni soins, ni accès à la justice. Ils doivent survivre seuls face aux violences et aux traumas qu’elles engendrent.

DOSSIER

Harcèlement sexuel

L’ANDRH (l’Association Nationale des Directeurs de Ressources Humaines) publie un livre blanc pour prévenir le harcèlement sexuel au travail :

Prévenir le harcèlement sexuel – Repères pour les RH

ANDRH - 2019, 26 p.

www.wk-rh.fr

L’année 2017 a représenté un tournant dans le traitement des violences sexistes et sexuelles.1 femme sur 5 déclare avoir été victime de harcèlement sexuel au travail, selon le Défenseur des Droits. Si les femmes osent aujourd’hui dénoncer les violences dont elles sont victimes elles doivent aussi avoir l’assurance que leur parole sera prise en compte et qu’elles seront prises en charge. Les personnels des ressources humaines sont des interlocuteurs privilégiés et bien souvent les premiers interlocuteurs des victimes.

Psychiatrie

Oser la relation en psychiatrie ! (dossier)

Santé mentale, janvier 2019, n° 234, pp. 19-79

Si en psychiatrie, les soignants affirment souvent que la relation constitue leur cœur de métier, elle ne va pourtant pas de soi et relève d’une certaine audace. Qu’est-ce qui « fait rencontre ? Peut-on soigner sans engager une part de soi-même ? Comment rester en relation avec ceux qui attaquent le lien à l’autre ? Comment moduler sa présence en fonction de l’évolution des troubles ? L’organisation des soins peut-elle favoriser une juste présence soignante et de quelle façon ?

Traumatisme

Soigner le traumatisme ? (dossier)

Rhizome, décembre 2018, 69-70, pp. 1-40

Violences, attentats, catastrophes, tortures, viols maltraitances… Ces évènements peuvent avoir des conséquences psychiques graves sur le plus long terme. D’une part, l’appréhension du traumatisme paraît être à l’articulation entre un évènement et/ou un contexte social et une « empreinte » psychique. D’autre part, il existe une prévalence des psychotraumatismes plus élevée pour les personnes ayant l’expérience de la précarité et/ou de la migration. Dans une perspective clinique que recouvre le « traumatisme ». La terminologie s’inscrit aujourd’hui dans le langage commun, suscitant de fortes attentes pour que les dispositifs de santé mentale prennent en charge les personnes exposées à des évènements traumatiques.

Troubles anxieux

De l’anxiété aux troubles anxieux (dossier)

Santé mentale, décembre 2018, n° 233, pp. 23-79

On distingue les troubles anxieux de l’anxiété normale par la présence de plusieurs symptômes physiques et psychologiques intenses et durables, qui entraînenent des perturbations comportementales. Le soignant doit reconnaître les différentes expressions de ces troubles, y répondre par une écoute active et orienter le patient vers une prise en charge adaptée. Parmi les diverses approches thérapeutiques, les TCC et les médicaments sont suggérés en première intention. Reste à s’interroger sur l’expansion actuelle de ces troubles, en lien avec la tendance croissante à la médicalisation de nos émotions.

 

ARTICLES ANGLOPHONES

 

Références parues dans le bulletin hebdomadaire du Réseau documentaire de la Fédération Française des CRIAVS du 28 janvier au 1er février 2019

Tightening sanctions for physician sexual misconduct

OWENS Brian [Article] Canadian Medical Association Journal (CMAJ), Vol.190 - N°47, 26 Nov 2018. pp. E1398-E1399 Disponible sur : https://doi.org/10.1503/cmaj.109-5687

Therapist Awareness and Responsibility in Working With Sexual Offenders

MOULDEN Heather M.; FIRESTONE Philip [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment Vol.22 - N°4, December 2010. pp. 374-386

Reconstructing the Risk–Need–Responsivity model: A theoretical elaboration and evaluation

WARD Tony ; MELSER Joseph ; YATES Pamela M. [Article] Aggression and Violent Behavior . Vol.12 - N°2, March–April 2007. pp. 208-228

Responsivity Issues in the Treatment of Sexual Offenders

LOOMAN Jan ; DICKIE Ida ; ABRACEN Jeffrey [Article] Trauma, Violence, & Abuse, Vol.6 - N°4, October 2005. pp. 330-353

No Easy Answers: Ethical Challenges Working with Sex Offenders

GRADY Melissa D. ; STROM-GOTTFRIED Kimberly [Article] Clinical Social Work Journal ? Vol.39 - N°1, March 2011. pp. 18-27

Références parues dans le bulletin hebdomadaire du Réseau documentaire de la Fédération Française des CRIAVS du 2 février du 8 février 2019

Family Violence and Juvenile Sex Offending The Potential Mediating Role of Psychopathic Traits and Negative Attitudes Toward Women

CAPUTO Alicia A. ; FRICK Paul ; BRODSKY Stanley L. [Article] Criminal Justice and Behavior . Vol.26 - N°3, September 1999. pp. 338-356

Effectiveness of Pretrial Community-Based Diversion in Reducing Reoffending by Adult Intrafamilial Child Sex Offenders

BUTLER Louise ; GOODMAN-DELAHUNTY Jane ; LULHAM Rohan [Article] Criminal Justice and Behavior . Vol.39 - N°4 (Special Issue: Diversion from Standard Prosecution), April 2012. pp. 493-513

Assessment of psychiatric disorders among sex offenders: Prevalence and associations with criminal history: Assessment of psychiatric disorders

CHEN Yung Y. ; CHEN Chiao-Yun ; HUNG Daisy L. [Article] Criminal Behaviour and Mental Health, Vol.26 - N°1, February 2016. pp. 30-37

Between convict and ward: the experiences of people living with offenders subject to electronic monitoring

VANHAELEMEESCH Delphine ; VANDER BEKEN Tom [Article] Crime, Law and Social Change . Vol.62 - N°4 (Electronic Monitoring: International and Comparative Perspectives), November 2014. pp. 389-415

The electronic monitoring of offenders: penal moderation or penal excess?

JONES Richard [Article] Crime, Law and Social Change, Vol.62 - N°4 (Electronic Monitoring: International and Comparative Perspectives), November 2014. pp. 475-488

 

Le 1er mars 2019, une conférence sur le thème du HARCELEMENT AU TRAVAIL 

a été animée par

Delphine THOMAS-TAILLANDIER, Maitre de conférence en droit privé en sciences criminelles, Université François Rabelais

et

Céline LAMBALLAIS, Psychologue clinicienne au CRIAVS et à l'UC3P

 

Vous trouverez ci-dessous le support de l'intervention réalisée

Le jeudi 7 février 2019, une conférence sur le thème de

LA JUSTICE RESTAURATIVE : L'EXEMPLE DES CERCLES DE SOUTIEN ET RESPONSABILITES

a été animée par

Ingrid BERTSCH, Psychologue clinicienne au CRIAVS et à l'USMA de Tours

et

Mme PELLETIER, CPIP au SPIP 45

Vous trouverez ci-dessous le support de l'intervention réalisée

 

Le vendredi 7 décembre 2018, une conférence sur le thème du HARCELEMENT SEXUEL a été animée par

Ingrid BERTSCH, Psychologue clinicienne au CRIAVS et à l'USMA de Tours

et

François FOURMENT, Professeur de Droit Pénal à l'Université François Rabelais

Vous trouverez ci-dessous le support de l'intervention réalisée

mercredi, 07 novembre 2018 14:42

Conférences-débats forensic

Psychiatrie légale, médecine légale, psychocriminologie :

 
De l’activité médicale et psychologique au droit pénal et à la procédure pénale

 

Cycle de conférences 2018-2019 organisé
par le CHU et l’Université de Tours

 


OUVERT À TOUS

 

 

Cycle de conférences « Forensic » : le domaine légale »

 

La psychiatrie légale, la médecine légale et la psycho criminologie sont des domaines anciens mais toujours en plein développement. Ils recouvrent des réalités théoriques et pratiques très différentes et souvent peu connues.

 

Le CRIAVS CVL vous propose au détour de 4 conférences de vous familiariser avec ses pratiques.

 

 

 


Jeudi de 18h à 20h, aux Tanneurs : Amphithéâtre A

mercredi, 17 octobre 2018 14:52

Références bibliographiques octobre 2018

ARTICLES FRANCOPHONES

 

 

 

AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES

 

 

 

DELARUE J.M., et al. Auteurs de violences sexuelles : prévention, évaluation, prise en charge.  Rapport de la Commission d’audition du 17 juin 2018. Paris : Audition Publique, 14-15 juin 2018.

 

Le rapport est consultable :

 

Au centre de documentation du Criavs Centre-Val de Loire

 

sur le site du Criavs Centre-Val de Loire : http://criavs-centre.fr

 

sur le site de la Fédération des Criavs : https://www.ffcriavs.org/la-federation/audition-publique/

 

Ce rapport est la synthèse de l’audition publique sur le thème « Auteurs de violences sexuelles : prévention, évaluation, prise en charge » qui a été conduite à l’initiative de la Fédération Française des Centres Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles (FFCRIAVS) et sous le haut patronage de Mme Agnès Buzyn,  ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Il comprend 35 propositions, concernant les agresseurs sexuels, destinées à renforcer la lutte contre les violences sexuelles.

 

 

 

PELLERIN B., ST-YVES M., GUAY J.P. La théorie de l’abusé-abuseur en délinquance sexuelle : Qui dit vrai ? Canadian Journal of Criminology and Criminal Justice. Vol. 45 –

 

n° 1, janvier 2003, pp. 81-98

 

L’étude vise à comparer des délinquants sexuels qui affirment avoir été abusés sexuellement dans le passé (n=137) avec des délinquants sexuels qui ne rapportent aucune victimisation sexuelle (n=141). Les résultats montrent que les délinquants-victimes sont plus nombreux à avoir été exposés à des modèles familiaux inadéquats, à avoir manifesté certains troubles du comportement avant l’âge de 18 ans et à avoir des antécédents judiciaires pour des crimes sexuels. Ils ont également connu une vie sexuelle plus précoce et se considèrent moins compétents sur le plan sexuel que les délinquants non victimes. Malgré les différences observées entre les 2 groupes de délinquants sexuels, des analyses de covariance révèlent que les troubles du comportement et le développement sexuel sont  davantage influencés par l’exposition à des modèles familiaux inadéquats qua par la victimisation sexuelle. Dans le développement de la délinquance sexuelle et, par conséquent, méritent plus d’attention des chercheurs et des cliniciens.  (Résumé d’éditeur).

 

 

 

LO PICCOLO G.  Groupe et médiation auprès d’adolescents auteurs de violences

 

sexuelles.  Le journal des psychologues. N° 361, 2018/9, pp. 34-39

 

L’introduction de la médiation photographique dans l’espace thérapeutique par le biais du photolangage favoriserait les processus de lien et de symbolisation dans la situation groupale et mettrait en mouvement des processus de contenance et de transformation de la réalité psychique. Une méthode appréhendée dans la prise en charge groupale d’adolescents auteurs de violences sexuelles, dans un contexte d’obligation de soin. (Résumé d’éditeur).

 

 

 

ARTICLES IN PRESS

 

 

 

SOULET E., GARCIA M., ROUCHY E., DELANNOY D., COCHEZ F., PHAM T., MICHEL G.  Psychopathie et risque de récidive sexuelle : analyse critique de la littérature scientifique.  Annales médico-psychologiques, 2018.  In Press (Article en pré publication)

 

L’article recense les études réalisées entre 1992 et 2017 ayant pour objet d’étude la relation entre psychopathie et risque de récidive sexuelle. Si la majorité des recherches semble faire état d’une association positive entre la personnalité psychopathique et le risque de récidive, la nature de cette relation est beaucoup plus complexe en ce qui concerne les recours à l’acte sexuel répétés. Aussi les auteurs ont procédé à un examen approfondi des études déjà réalisées, ceci afin de clarifier l’état actuel des connaissances relatives à cette relation. Ainsi, à l’aide de différents mots-clés (« psychopathy » OR « psychopathic traits » OR « psychopathic personality » OR « PCL-R » AND « sexual recidivisme » OR « persistent sexual offenders ») et à partir de plusieurs bases de données bibliographiques (PubMed , Science Direct et PsycInfo), 24 études effectuées sur cette thématique ont été retenues. Les résultats confirment que la psychopathie apparaît comme un facteur de risque du récidivisme sexuel important mais seulement pour une partie des études. En effet, certaines ont également souligné la présence d’autres facteurs de risque souvent trop peu considérés tels que la déviance sexuelle, le mésusage d’alcool, l’échec au traitement, ou encore les dysfonctionnements cérébraux. Notons également une diversité des méthodologies employées pouvant participer à l’explication des résultats contrastés. En conclusion, la personnalité psychopathique est importante à prendre en compte dans la prévention du risque de récidive sexuelle, mais elle n’est pas suffisante pour constituer un indice prédicteur unique. Dans cette perspective, les auteurs discuterons des liens entre psychopathie et facteurs associés au risque de récidive sexuelle tant d’un point thérapeutique que préventif. (Résumé d’éditeur).

 

 

 

OSWALD P., DUCRO C., ALVAREZ L., PHAM T. Evaluation du sadisme sexuel sévère dans une population médico-légale. Validation francophone de la Sexual Sadism Scale (SESAS).  Annales médico-psychologiques, 2018.  In Press (Article en pré publication)

 

Le sadisme sexuel est associé à un risque élevé de violence sexuelle et de dangerosité générale chez les agresseurs sexuels. Or, son évaluation se heurte à des critères diagnostiques vagues et fait appel à des méthodes idiosyncrasiques qui demandent aux évaluateurs d’inférer les motivations et fantasmes sadiques des individus. La Sexual Sadism Scale (SESAS) est une échelle cumulative qui se base exclusivement sur des éléments de la scène de crime et qui a montré tant une bonne sensibilité qu’une bonne spécificité quant au diagnostic clinique de sadisme sexuel. L’objectif de notre étude est la validation en français de la SESAS. A partir d’un échantillon de 62 agresseurs sexuels, deux évaluateurs ont utilisé une version traduite de la SESAS. Les différentes analyses statistiques nous ont permis de considérer la version francophone de la SESAS comme un outil fiable d’évaluation du sadisme sexuel dans une population médico-légale et de confirmer l’hypothèse dimensionnelle du trouble. (Résumé d’éditeur).

 

 

 

PORNOGRAPHIE  

 

 

 

Le porno est-il devenu un problème de santé publique ? Article parudans  Le quotidien du médecin,  octobre 2018, n° 9692, pp. 12-13

 

 

 

Face au trop plein d’images pornographiques en libre accès sur internet, la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes voudrait imposer des filtres aux éditeurs afin de protéger les mineurs. Sur le sujet, les spécialistes sont partagés sur l’urgence de la situation.

 

Pour le médecin généraliste Gilles Lazimi qui intervient depuis longtemps sur les violences familiales, « il y a lieu bien sûr de protéger les jeunes des contenus webs choquants en les rendant moins accessibles. Mais pour autant la pornographie n’est pas responsable de tous les débordements sexuels ou sexistes. Et il ne faudrait pas, selon lui, oublier le rôle central de la famille et sa responsabilité dans le contrôle et l’éducation des enfants. »

 

Le psychiatre Laurent Karila, spécialiste d’addictologie, s’inquiète de l’exposition de plus en plus fréquente des jeunes à la pornographie sur internet. « Il y a risque de séquelles psychologiques pour les plus jeunes et de troubles hypersexuels, alerte le psychiatre, qui estime que les programmes d’éducation sexuelle doivent intégrer cette nouvelle donne. »

 

 

 

SECRET MEDICAL

 

 

 

LACAMBRE M. Le secret médical est-il opposable au paranoïaque ?  Annales Médico-Psychologiques, 176, 2018, pp. 697-701.

 

Le secret médical est l’objet d’une attention particulière dans les soins, en particulier auprès du sujet paranoïaque. Dans son article l’auteur rappelle le cadre législatif et règlementaire ainsi que ses dernières évolutions autour de l’échange d’informations. Car, bien que le secret soit général et absolu, le partage d’information est nécessaire mais encadré, et doit rester pertinent et non excessif, dans le cadre d’un processus continu avant, pendant et après la réalisation d’un  soin. Par ailleurs, de nombreuses dérogations existent tant du côté de la révélation (signalement, soins sans consentement en péril imminent, menace pour l’ordre public) que du côté de la rétention (délais et conditions stricts de remise de copie du dossier médical aux patients ou à des tiers, non-révélation du diagnostic ou du pronostic.. .). C’est pourquoi, face au « malade du secret » qu’est le patient paranoïaque, le médecin se doit d’être exemplaire.  (Résumé d’éditeur).

 

 

 

VIOLENCES

 

 

 

GRATTON E. , CHAMBERT C. , VITET C.  Groupe de parole sur les violences « Quand l’écho permet la passe ». Dialogue,n° 221, 2018/3, pp. 49-62 

 

Aborder la violence telle qu’elle résonne en chacun dans son actualité singulière et proposer d’en faire « l’écho » collectivement, telle est l’invitation du dispositif en groupe de parole évoqué dans cet article. L’approche des auteurs définit la violence comme polysémique, polymorphe, continuelle, originaire, centrale et problématique. Chacun peut en faire l’expérience au cours de son existence dans divers champs, familial, professionnel, social, voire dans plusieurs, successivement ou simultanément, et selon des positions subjectives variables – auteurs, victimes ou témoins – ou selon encore des configurations complexes. Deux cas cliniques éclairent en quoi le dispositif « groupe de parole » favorise le passage, « la passe », d’une violence programmée par un sujet vers une métabolisation de, ses effets.  

 

(Résumé d’éditeur).

 

ARTICLES ANGLOPHONES

 

 

 

Articles parus dans le bulletin de la Fédération des Criavs du 29 septembre 2018 au 5 octobre 2019

 

 

 

An Opportunity View of Child Sexual Offending: Investigating Nonpersuasion and Circumstances of Offending Through Criminological Lens

 

2 oct. 2018

 

LECLERC Benoît ; PROULX Jean [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 869-882

 

Are Latinos Who Commit Sexual Offenses Different? A Closer Examination of Characteristics and Offense Patterns

 

2 oct. 2018

 

FRAGA DOMINGUEZ Silvia ; JEGLIC Elizabeth ; CALKINS Cynthia ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 846-868

 

Sex Offenders in Prison: Are They Socially Isolated?

 

2 oct. 2018

 

VAN DER BERG Chantal ; BEIJERSBERGEN Karin ; NIEUWBEERTA Paul ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 828-845

 

Patterns of Adverse Childhood Experiences in Juveniles Who Sexually Offended

 

1 oct. 2018

 

BARRA Steffen ; BESSLER Cornelia ; LANDOLT Markus A ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 803-827

 

Approach and Avoidance Tendencies Toward Picture Stimuli of (Pre-)Pubescent Children and Adults: An Investigation in Pedophilic and Nonpedophilic Samples

 

1 oct. 2018

 

WEIDACKER Kathrin ; KÄRGEL Christian ; MASSAU Claudia ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 781-802

 

 

 

Articles parus dans le bulletin de la Fédération des Criavs du 6 au 12 octobre 2018

 

 

 

What does it mean when age is related to recidivism among sex offenders?

 

8 oct. 2018

 

RICE Marnie E. ; HARRIS Grant T. [Article] Law and Human Behavior . Vol.38 - N°2, April 2014. pp. 151-161

 

The home-field advantage and the perils of professional judgment: Evaluating the performance of the Static-99R and the MnSOST-3 in predicting sexual recidivism

 

8 oct. 2018

 

DUWE Grant ; ROCQUES Michael [Article] Law and Human Behavior . Vol.42 - N°3, June 2018. pp. 269-279

 

The Screening Scale for Pedophilic Interests (SSPI): Construct, Predictive, and Incremental Validity

 

8 oct. 2018

 

HELMUS Leslie ; Ó CIARDHA Caoilte ; SETO Michael C. [Article] Law and Human Behavior . Vol.39 - N°1, February 2015. pp. 35-43

 

The Preference for Strangulation in a Sexually Motivated Serial Killer

 

8 oct. 2018

 

PETTIGREW Mark [Article] International Journal of Offender Therapy and Comparative Criminology . In Press, Online First 

 

 

 

 

ARTICLES FRANCOPHONES
AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES
DELARUE J.M., et al. Auteurs de violences sexuelles : prévention, évaluation, prise en
charge. Rapport de la Commission d’audition du 17 juin 2018. Paris : Audition Publique,
14-15 juin 2018.
Le rapport est consultable :
Au centre de documentation du Criavs Centre-Val de Loire
sur le site du Criavs Centre-Val de Loire : http://criavs-centre.fr
sur le site de la Fédération des Criavs : https://www.ffcriavs.org/la-federation/auditionpublique/
Ce rapport est la synthèse de l’audition publique sur le thème « Auteurs de violences
sexuelles : prévention, évaluation, prise en charge » qui a été conduite à l’initiative de la
Fédération Française des Centres Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de
Violences Sexuelles (FFCRIAVS) et sous le haut patronage de Mme Agnès Buzyn, ministre
des Solidarités et de la Santé.
Il comprend 35 propositions, concernant les agresseurs sexuels, destinées à renforcer la
lutte contre les violences sexuelles.
PELLERIN B., ST-YVES M., GUAY J.P. La théorie de l’abusé-abuseur en délinquance
sexuelle : Qui dit vrai ? Canadian Journal of Criminology and Criminal Justice. Vol. 45 –
n° 1, janvier 2003, pp. 81-98
L’étude vise à comparer des délinquants sexuels qui affirment avoir été abusés sexuellement
dans le passé (n=137) avec des délinquants sexuels qui ne rapportent aucune victimisation
sexuelle (n=141). Les résultats montrent que les délinquants-victimes sont plus nombreux à
avoir été exposés à des modèles familiaux inadéquats, à avoir manifesté certains troubles du
comportement avant l’âge de 18 ans et à avoir des antécédents judiciaires pour des crimes
sexuels. Ils ont également connu une vie sexuelle plus précoce et se considèrent moins
compétents sur le plan sexuel que les délinquants non victimes. Malgré les différences
observées entre les 2 groupes de délinquants sexuels, des analyses de covariance révèlent
que les troubles du comportement et le développement sexuel sont davantage influencés
par l’exposition à des modèles familiaux inadéquats qua par la victimisation sexuelle. Dans le
développement de la délinquance sexuelle et, par conséquent, méritent plus d’attention des
chercheurs et des cliniciens. (Résumé d’éditeur).
LO PICCOLO G. Groupe et médiation auprès d’adolescents auteurs de violences
sexuelles. Le journal des psychologues. N° 361, 2018/9, pp. 34-39
L’introduction de la médiation photographique dans l’espace thérapeutique par le biais du
photolangage favoriserait les processus de lien et de symbolisation dans la situation
groupale et mettrait en mouvement des processus de contenance et de transformation de la
réalité psychique. Une méthode appréhendée dans la prise en charge groupale
d’adolescents auteurs de violences sexuelles, dans un contexte d’obligation de soin.
(Résumé d’éditeur).
ARTICLES IN PRESS
SOULET E., GARCIA M., ROUCHY E., DELANNOY D., COCHEZ F., PHAM T., MICHEL G.
Psychopathie et risque de récidive sexuelle : analyse critique de la littérature
scientifique. Annales médico-psychologiques, 2018. In Press (Article en pré publication)
L’article recense les études réalisées entre 1992 et 2017 ayant pour objet d’étude la relation
entre psychopathie et risque de récidive sexuelle. Si la majorité des recherches semble faire
état d’une association positive entre la personnalité psychopathique et le risque de récidive,
la nature de cette relation est beaucoup plus complexe en ce qui concerne les recours à
l’acte sexuel répétés. Aussi les auteurs ont procédé à un examen approfondi des études déjà
réalisées, ceci afin de clarifier l’état actuel des connaissances relatives à cette relation. Ainsi,
à l’aide de différents mots-clés (« psychopathy » OR « psychopathic traits » OR
« psychopathic personality » OR « PCL-R » AND « sexual recidivisme » OR « persistent
sexual offenders ») et à partir de plusieurs bases de données bibliographiques (PubMed ,
Science Direct et PsycInfo), 24 études effectuées sur cette thématique ont été retenues. Les
résultats confirment que la psychopathie apparaît comme un facteur de risque du récidivisme
sexuel important mais seulement pour une partie des études. En effet, certaines ont
également souligné la présence d’autres facteurs de risque souvent trop peu considérés tels
que la déviance sexuelle, le mésusage d’alcool, l’échec au traitement, ou encore les
dysfonctionnements cérébraux. Notons également une diversité des méthodologies
employées pouvant participer à l’explication des résultats contrastés. En conclusion, la
personnalité psychopathique est importante à prendre en compte dans la prévention du
risque de récidive sexuelle, mais elle n’est pas suffisante pour constituer un indice prédicteur
unique. Dans cette perspective, les auteurs discuterons des liens entre psychopathie et
facteurs associés au risque de récidive sexuelle tant d’un point thérapeutique que préventif.
(Résumé d’éditeur).
OSWALD P., DUCRO C., ALVAREZ L., PHAM T. Evaluation du sadisme sexuel sévère
dans une population médico-légale. Validation francophone de la Sexual Sadism Scale
(SESAS). Annales médico-psychologiques, 2018. In Press (Article en pré publication)
Le sadisme sexuel est associé à un risque élevé de violence sexuelle et de dangerosité
générale chez les agresseurs sexuels. Or, son évaluation se heurte à des critères
diagnostiques vagues et fait appel à des méthodes idiosyncrasiques qui demandent aux
évaluateurs d’inférer les motivations et fantasmes sadiques des individus. La Sexual Sadism
Scale (SESAS) est une échelle cumulative qui se base exclusivement sur des éléments de la
scène de crime et qui a montré tant une bonne sensibilité qu’une bonne spécificité quant au
diagnostic clinique de sadisme sexuel. L’objectif de notre étude est la validation en français
de la SESAS. A partir d’un échantillon de 62 agresseurs sexuels, deux évaluateurs ont utilisé
une version traduite de la SESAS. Les différentes analyses statistiques nous ont permis de
considérer la version francophone de la SESAS comme un outil fiable d’évaluation du
sadisme sexuel dans une population médico-légale et de confirmer l’hypothèse
dimensionnelle du trouble. (Résumé d’éditeur).
PORNOGRAPHIE
Le porno est-il devenu un problème de santé publique ? Article paru dans Le quotidien
du médecin, octobre 2018, n° 9692, pp. 12-13
Face au trop plein d’images pornographiques en libre accès sur internet, la secrétaire d’Etat
chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes voudrait imposer des filtres aux
éditeurs afin de protéger les mineurs. Sur le sujet, les spécialistes sont partagés sur
l’urgence de la situation.
Pour le médecin généraliste Gilles Lazimi qui intervient depuis longtemps sur les
violences familiales, « il y a lieu bien sûr de protéger les jeunes des contenus webs
choquants en les rendant moins accessibles. Mais pour autant la pornographie n’est pas
responsable de tous les débordements sexuels ou sexistes. Et il ne faudrait pas, selon lui,
oublier le rôle central de la famille et sa responsabilité dans le contrôle et l’éducation des
enfants. »
Le psychiatre Laurent Karila, spécialiste d’addictologie, s’inquiète de l’exposition de plus
en plus fréquente des jeunes à la pornographie sur internet. « Il y a risque de séquelles
psychologiques pour les plus jeunes et de troubles hypersexuels, alerte le psychiatre, qui
estime que les programmes d’éducation sexuelle doivent intégrer cette nouvelle donne. »
SECRET MEDICAL
LACAMBRE M. Le secret médical est-il opposable au paranoïaque ? Annales Médico-
Psychologiques, 176, 2018, pp. 697-701.
Le secret médical est l’objet d’une attention particulière dans les soins, en particulier auprès
du sujet paranoïaque. Dans son article l’auteur rappelle le cadre législatif et règlementaire
ainsi que ses dernières évolutions autour de l’échange d’informations. Car, bien que le secret
soit général et absolu, le partage d’information est nécessaire mais encadré, et doit rester
pertinent et non excessif, dans le cadre d’un processus continu avant, pendant et après la
réalisation d’un soin. Par ailleurs, de nombreuses dérogations existent tant du côté de la
révélation (signalement, soins sans consentement en péril imminent, menace pour l’ordre
public) que du côté de la rétention (délais et conditions stricts de remise de copie du dossier
médical aux patients ou à des tiers, non-révélation du diagnostic ou du pronostic.. .). C’est
pourquoi, face au « malade du secret » qu’est le patient paranoïaque, le médecin se doit
d’être exemplaire. (Résumé d’éditeur).
VIOLENCES
GRATTON E. , CHAMBERT C. , VITET C. Groupe de parole sur les violences « Quand
l’écho permet la passe ». Dialogue, n° 221, 2018/3, pp. 49-62
Aborder la violence telle qu’elle résonne en chacun dans son actualité singulière et proposer
d’en faire « l’écho » collectivement, telle est l’invitation du dispositif en groupe de parole
évoqué dans cet article. L’approche des auteurs définit la violence comme polysémique,
polymorphe, continuelle, originaire, centrale et problématique. Chacun peut en faire
l’expérience au cours de son existence dans divers champs, familial, professionnel, social,
voire dans plusieurs, successivement ou simultanément, et selon des positions subjectives
variables – auteurs, victimes ou témoins – ou selon encore des configurations complexes.
Deux cas cliniques éclairent en quoi le dispositif « groupe de parole » favorise le passage,
« la passe », d’une violence programmée par un sujet vers une métabolisation de, ses effets.
(Résumé d’éditeur).
ARTICLES ANGLOPHONES
Articles parus dans le bulletin de la Fédération des Criavs du 29 septembre 2018 au 5
octobre 2019
An Opportunity View of Child Sexual Offending: Investigating Nonpersuasion and Circumstances
of Offending Through Criminological Lens
2 oct. 2018
LECLERC Benoît ; PROULX Jean [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7,
October 2018. pp. 869-882
Are Latinos Who Commit Sexual Offenses Different? A Closer Examination of Characteristics and
Offense Patterns
2 oct. 2018
FRAGA DOMINGUEZ Silvia ; JEGLIC Elizabeth ; CALKINS Cynthia ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of
Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 846-868
Sex Offenders in Prison: Are They Socially Isolated?
2 oct. 2018
VAN DER BERG Chantal ; BEIJERSBERGEN Karin ; NIEUWBEERTA Paul ; et al. [Article] Sexual Abuse: A
Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 828-845
Patterns of Adverse Childhood Experiences in Juveniles Who Sexually Offended
1 oct. 2018
BARRA Steffen ; BESSLER Cornelia ; LANDOLT Markus A ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of
Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 803-827
Approach and Avoidance Tendencies Toward Picture Stimuli of (Pre-)Pubescent Children and
Adults: An Investigation in Pedophilic and Nonpedophilic Samples
1 oct. 2018
WEIDACKER Kathrin ; KÄRGEL Christian ; MASSAU Claudia ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of
Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 781-802
Articles parus dans le bulletin de la Fédération des Criavs du 6 au 12 octobre 2018
What does it mean when age is related to recidivism among sex offenders?
8 oct. 2018
RICE Marnie E. ; HARRIS Grant T. [Article] Law and Human Behavior . Vol.38 - N°2, April 2014. pp. 151-161
The home-field advantage and the perils of professional judgment: Evaluating the performance of
the Static-99R and the MnSOST-3 in predicting sexual recidivism
8 oct. 2018
DUWE Grant ; ROCQUES Michael [Article] Law and Human Behavior . Vol.42 - N°3, June 2018. pp. 269-279
The Screening Scale for Pedophilic Interests (SSPI): Construct, Predictive, and Incremental Validity
8 oct. 2018
HELMUS Leslie ; Ó CIARDHA Caoilte ; SETO Michael C. [Article] Law and Human Behavior . Vol.39 - N°1,
February 2015. pp. 35-43
The Preference for Strangulation in a Sexually Motivated Serial Killer
8 oct. 2018
PETTIGREW Mark [Article] International Journal of Offender Therapy and Comparative Criminology . In Press,
Online First

mercredi, 10 octobre 2018 11:56

DU Clinique des violences sexuelles

Diplôme Universitaire
 
 
CLINIQUE DES VIOLENCES SEXUELLES :
psychopathologie, prises en charge, évaluations criminologiques et coordination
 

Pour la deuxième année, cette formation est mise en place par l'Université François-Rabelais de Tours (département de Psychologie) et le Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles (CRIAVS) de la région Centre-Val de Loire.

 
Vous trouverez en pièce jointe la plaquette de ce DU Clinique des violences sexuelles  

 

L'affaire du meurtre et du viol d'Angélique, 13 ans, a relancé le débat sur la prise en charge et le suivi des personnes souffrant de pédophilie. 

EXTRAITS :

" (...) Les Criavs, en partenariat avec le projet PedoHelp, rêvent de mettre en place un numéro vert à destination des pédophiles l'année prochaine. Problème : ni le ministère de la Santé ni celui de la Justice ne semblent s'intéresser au projet, notamment en ce qui concerne son financement. (...)"

" (...) Ce dernier argument résonne particulièrement chez David Soffer, le secrétaire général du syndicat des psychiatres français, en activité à Marseille. "Ça fout la trouille car il y a des enjeux de responsabilité. Depuis trois ans, je prends en charge un auteur d'agressions sexuelles sur mineurs condamné par la justice. Il a évolué de manière favorable mais une question ne me quitte jamais : et s'il récidive, qu'est-ce qui va m'arriver ? Est-ce que je vais devoir rendre des comptes à la justice ?", se demande-t-il. Et le praticien de citer cette histoire d'un psychiatre condamné à 18 mois d'emprisonnement avec sursis par la cour d'appel de Grenoble pour avoir autoris é des sorties non surveillées à un patient atteint de psychose délirante chronique. Ce dernier s'est échappé du centre de soins et a mortellement poignardé un étudiant.(...)

Page 1 sur 2