CRIAVS-CENTRE
Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles

ARTICLES FRANCOPHONES

 

AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES

 

DUCRO C., PHAM T.H., CORTONI F. L’efficacité du traitement des agresseurs sexuels adultes. Revue francophone de clinique comportementale et cognitive, 2017, vol. XXII, n° 3, pp. 25-33

La décennie précédente a connu un renouveau des discussions et débats sur l’efficacité du traitement des Auteurs d’Agressions Sexuelles (ASA). Les modèles de « prévention des rechutes », « d’autorégulation », de « risque, besoin et réceptivité », et de « bonne vie » sont préconisés pour le traitement des délinquants sexuels, offrant aux cliniciens le choix parmi un éventail d’approches. En outre, les concepts de psychologie positive basés sur les forces et les approches humanistes sont décrits comme ayant un effet sur le traitement des délinquants sexuels. Cette revue de la littérature décrit ces modèles, à partir des données théoriques et une approche clarifiée et systématique pour le traitement des ASA. (Résumé d’éditeur).

 

DANGEROSITE

 

BENEZECH M. La législation actuelle face à l’évaluation des comportements violents : l’urgence d’une réforme. Annales médico-psychologiques, avril 2018, vol. 176, n° 4, pp. 404-409

L’examen clinique des malades mentaux, placés sans consentement dans les hôpitaux spécialisés, ainsi que la pratique de l’expertise psychiatrique pénale ne permettent pas, dans leurs conditions actuelles, une évaluation sérieuse de la dangerosité et du risque de récidive violente. L’utilisation de méthodes scientifiques diagnostiques et prédictives est devenue maintenant indispensable. Au pénal, l’expert doit, de plus, prendre en compte les données réelles de l’infraction : degré de préméditation, organisation de la scène de crime, dynamique et typologie des violences, contexte relationnel et environnemental, victimologie, informations du dossier judiciaire. L’expertise psychiatrique traditionnelle doit laisser la place à une analyse criminologique pluridisciplinaire, complète, intégrant l’ensemble des facteurs individuels et collectifs, subjectifs et objectifs. (Résumé d’éditeur).

 

PRISON

 

SOINS PSYCHIATRIQUES AUX PERSONNES DETENUES (dossier). Santé mentale, 227, avril 2018, pp. 25-91

Toutes les pathologies psychiatriques sont surreprésentées en prison, et un quart des détenus souffrant de troubles psychiatriques présentent une comorbidité addictive. Face à une pénalisation accrue de la folie, quels sont les enjeux éthiques et cliniques pour la psychiatrie ? Comment soigner et penser la rencontre avec l’autre dans des contraintes de temps et d’espaces maximales ? Comment établir des frontières claires avec le judiciaire pour négocier les conditions du soin psychique.

 

THOMAS P. Prison : l’enjeu majeur des soins psychiatrique, pp. 26-31

Les pays européens voient augmenter de façon inédite la prévalence des troubles mentaux en milieu pénitentiaire. La détention aggrave les troubles de ces populations précaires, augmente les ruptures de soin et majore le risque de récidive.

 

FOVET T., PLANCKE L., THOMAS P. Prévalence des troubles psychiatriques en prison, pp. 32-38

Les études soulignent la prévalence importante de tous les troubles psychiatriques en prison, avec une surreprésentation des dépressions, des troubles psychotiques et des comorbidités addictives.

 

HAZAN A. Soins psychiatriques aux détenus : les constats du CGLPL, pp. 40-45

Le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) dresse un constat accablant de la prise en charge de la santé mentale des personnes incarcérées : pathologies lourdes aggravées par l’enfermement, risque de suicide accru ; Il réaffirme le principe d’une égalité réelle d’accès aux soins et de traitements entre patients détenus et population générale.

 

BODON-BRUZEL M., TOUITOU D.  Etre schizophrène en détention, pp. 46-51

En prison, l’expression clinique de la schizophrénie est fréquemment en lien avec le régime carcéral et sa valence pro-psychotique : risque important de déréalisation, interprétations délirantes se focalisant sur les surveillants ou les autres détenus.

GIRAVALLI P., SIRERE S. Clinique de l’espace et du temps en prison, pp. 52-56 

Comment apporter des soins psychiatriques aux personnes détenues, penser la clinique et rencontrer l’autre, dans un contexte où les contraintes de temps et d’espace sont maximales ?

TANVEZ G. Penser le soin psychique en prison, pp. 59-64

Le service de soins psychiatriques ambulatoires aux détenus (SPAD) est un dispositif de soins original indépendant des services judiciaires et pénitentiaires. Les 4 L (lieu, imites, lois, langage) servent de balises avec le détenu.

BURNET N., ESVAN M. Secret médical et éthique en prison, pp. 66-71

En milieu carcéral, les multiples interfaces santé/justice rendent particulièrement délicate la protection de la confidentialité. Pourtant, il n’y a pas de soins de qualité sans confidences de confidences sans confiance, de confiance sans secret.

 

ROUGIE F. Solides comme un roc ? pp. 72-73

Dans ce Travail de fin d’études (TFE), un étudiant en soins infirmiers s’interroge sur ses émotions dans le contexte d’une situation clinique complexe. Sa réflexion permet de décrire en creux le travail des soignants en Unités hospitalières spécialement aménagées (USHA).

BENSUSSAN P. La pénalisation de la folie, pp. 74-77

Pour se garder de l’arbitraire, le psychiatre expert doit s’appuyer sur la clinique et des arguments objectifs, et non pas sur des idéologies quant aux fonctions du procès et de la peine.

PROTAIS C. Irresponsabilité pénale : les enjeux de l’expertise, pp. 79-83

L’analyse des expertises psychiatriques depuis les années 1960 montre qu’elles concluent de plus en plus souvent à la responsabilité des malades mentaux criminels et donc à leur détention. Que traduit cette évolution ?

LANCELEVEE C. Les tensions morales de la « prison-asile », pp. 85-89

Aujourd’hui, la « prison-asile » accueille et exclut, soigne et surveille. Dans ce contexte, les imbrications entre les logiques d’assistance et de contrôle induisent des tensions morales pour les groupes professionnels qui exercent en milieu carcéral.

 

ARTICLES ANGLOPHONES

 

Bulletin documentaire du 2 au 8 juin 2018 de la Fédération Française des Criavs

 

Mixed Emotions: An Incentive Motivational Model of Sexual Deviance

4 juin 2018

SMID Wineke ; WEVER Edwin C [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . In Press, Online First

Fantasy-Driven Versus Contact-Driven Users of Child Sexual Exploitation Material: Offender Classification and Implications for Their Risk Assessment

4 juin 2018

MERDIAN Hannah L. ; MOGHADDAM Nima ; BOER Dougals P. ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°3, April 2018. pp. 230-253

The Role of Psychopathic Traits in the Development of the Therapeutic Alliance Among Sexual Offenders

4 juin 2018

WALTON Ashleigh ; JEGLIC Elizabeth ; BLASKO Brandy L. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°3, April 2018. pp. 211-229

“Adding fuel to the fire”? Does exposure to non-consenting adult or to child pornography increase risk of sexual aggression?

4 juin 2018

MALAMUTH Neil [Article] Aggression and Violent Behavior . In Press (Articles en pré-publication ; seront publiés prochainement dans un numéro), 01/01/2099

Sexual assault interventions may be doing more harm than good with high-risk males

4 juin 2018

MALAMUTH Neil ; HUPPIN Mark ; LINZ Daniel [Article] Aggression and Violent Behavior . In Press (Articles en pré-publication ; seront publiés prochainement dans un numéro), 01/01/2099

 

Bulletin documentaire du 9 au 15 juin 2018 de la Fédération Française des Criavs

 

Some effects of EMDR on previously abused child molesters: Theoretical reviews and preliminary findings

11 juin 2018

RICCI Ronald J ; CLAYTON Cheryl A ; SHAPIRO Francine [Article] Journal of Forensic Psychiatry & Psychology . Vol.17 - N°4, December 2006. pp. 538-562

Sex Offender Supervision: Communication, Training, and Mutual Respect Are Necessary for Effective Collaboration Between Probation Officers and Therapists

11 juin 2018

NEWSTORM Nicholas P. ; MINER Michael ; HOEFER Chris ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . In Press, Online First

“This Time It’s Different” Preparing for Release Through a Prison-Model of CoSA: A Phenomenological and Repertory Grid Analysis

11 juin 2018

KITSON-BOYCE Rosie ; BLAGDEN Nicholas ; WINDER Belinda ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . In Press, Online First

The Virtuous Circle: A Grounded Theory Exploration of the Good Lives Model

11 juin 2018

RYAN Miriam ; McCAULEY Mathew ; WALSH Davina [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . In Press, Online First

ARTICLES FRANCOPHONES

 

 

AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES

DUCRO C., PHAM T.H., CORTONI F. L’efficacité du traitement des agresseurs sexuels adultes. Revue francophone de clinique comportementale et cognitive, 2017, vol. XXII, n° 3, pp. 25-33

La décennie précédente a connu un renouveau des discussions et débats sur l’efficacité du traitement des Auteurs d’Agressions Sexuelles (ASA). Les modèles de « prévention des rechutes », « d’autorégulation », de « risque, besoin et réceptivité », et de « bonne vie » sont préconisés pour le traitement des délinquants sexuels, offrant aux cliniciens le choix parmi un éventail d’approches. En outre, les concepts de psychologie positive basés sur les forces et les approches humanistes sont décrits comme ayant un effet sur le traitement des délinquants sexuels. Cette revue de la littérature décrit ces modèles, à partir des données théoriques et une approche clarifiée et systématique pour le traitement des ASA. (Résumé d’éditeur).

DANGEROSITE

 

BENEZECH M. La législation actuelle face à l’évaluation des comportements violents : l’urgence d’une réforme. Annales médico-psychologiques, avril 2018, vol. 176, n° 4, pp. 404-409

L’examen clinique des malades mentaux, placés sans consentement dans les hôpitaux spécialisés, ainsi que la pratique de l’expertise psychiatrique pénale ne permettent pas, dans leurs conditions actuelles, une évaluation sérieuse de la dangerosité et du risque de récidive violente. L’utilisation de méthodes scientifiques diagnostiques et prédictives est devenue maintenant indispensable. Au pénal, l’expert doit, de plus, prendre en compte les données réelles de l’infraction : degré de préméditation, organisation de la scène de crime, dynamique et typologie des violences, contexte relationnel et environnemental, victimologie, informations du dossier judiciaire. L’expertise psychiatrique traditionnelle doit laisser la place à une analyse criminologique pluridisciplinaire, complète, intégrant l’ensemble des facteurs individuels et collectifs, subjectifs et objectifs. (Résumé d’éditeur).

 

 

HANDICAP

 

GARDIEN E. Relations sexuelles : égalité devant la loi, inégalités en situation de handicap. Rhizome, 2016/2, n° 60 : Sexualités, pp. 14-15

Une étude comparative, mise en œuvre par l’équipe « Sexualité, Société, Individu » d’une unité de l’INSERM, a permis de prendre la mesure des écarts constatables entre les comportements sexuels de la population française et ceux des Français en situation de handicap. Trois constats saillants peuvent être retenus : tout d’abord, une moindre fréquence des relations sexuelles pour les adultes handicapées au regard e la population générale. Cette différence en termes de fréquence des relations sexuelles est considérablement renforcée si l’adulte handicapé est hébergé en institution. Enfin l’hébergement en institution a également une influence défavorable sur la possibilité pour les personnes handicapées de se marier.

 

 

HARCELEMENT MORAL

 

ELGHAZOUANI F., BARRIMI M., AARAB C., et al. Harcèlement moral : enquête au centre hospitalier universitaire de Fès au Maroc. Annales médico-psychologiques, vol. 176, n° 4, avril 2018, pp. 337-342

Le harcèlement moral est un phénomène surreprésenté aussi bien dans le secteur de la santé que dans le champ de l’enseignement. Le personnel de santé, qui est confronté à la souffrance, à la maladie et la mort, sera, sous les effets du harcèlement moral, confronté aussi à sa propre souffrance, à des conséquences sur sa propre santé et des cas extrêmes à l’atteinte de sa propre vie. Le but de cette étude est d’estimer la prévalence du harcèlement moral au centre hospitalier universitaire de Fès et de décrire ses aspects cliniques. L’institution hospitalière n’est pas épargnée. Le harcèlement moral est source de souffrance au travail et de fragilisation des individus, il est susceptible d’entretenir la souffrance psychique.

 

 

INTERNET ET SEXUALITE DES ADOLESCENTS

 

GRAVILLON I. LIAISONS DANGEREUSES ? L’école des parents, janvier, février, mars 2018, n° 626, pp. 32-38

Contrairement aux idées reçues, les possibilités qu’offre la Toile en matière de diffusion des images et de rencontres ne jouent pas en soi un rôle nocif sur la sexualité des ados. Pour accompagner les jeunes dans cette découverte, cherchons à comprendre leur usage amoureux du Web et, plutôt que de fantasmer le danger, essayons de l’identifier.

OBLIGATION DE SOIN

ROYER-MENY J.-L. « C’est je juge qui m’oblige à venir ». Santé mentale, mars 2018, 226, pp. 15-19

Le blocage relationnel est un risque fréquent avec des personnes placées sous main de justice (PPSMJ), en obligation de soin (OS). Pour engager cette rencontre prescrite par le tiers judiciaire, l’auteur, infirmier, mobilise les apports de l’hynose, sans faire de consultation « formelle » d’hypnose. Des adhésions inattendues aux soins argumentent en faveur d’une clinique infirmière du lien, plus spécifiquement « attentionnelle ». Le déplacement contrôlé de l’attention est plus précisément utilisé. Il suscite auprès de ce public des expériences thérapeutiques qui le réarticulent au corps social. Comme autre bénéfice, la pensée infirmière se structure un peu plus dans une perspective transdisciplinaire.

PEDOPHILIE

VLACHOPOULOU X., MISSONNIER S. Le passage à l’acte pédophile et les enjeux psychopathologiques du téléchargement : un virtuel protecteur ? Annales médico-psychologiques, mars 2018, n° 3, Vol. 176, pp. 301-304

Cet article vise à explorer les enjeux qui sous-tendent la pédopornographie en ligne et le fonctionnement psychique de ces sujets « téléchargeurs », comme ils sont communément dénommés. Qu’est-ce qui pousse certains à visionner des images sans jamais passer à l’acte alors que d’autres vont avoir un usage mixte ou que d’autres vont directement agresser des enfants sans passer par des visionnages d’images ou vidéos ? C’est une question essentielle tant sur le plan de la prévention que de la prise en charge des personnes présentant un trouble pédophilique.

PROSTITUTION DES MINEURS

MELON A. Réseaux parallèles. L’école des parents, janvier, février, mars 2018, n° 626, pp. 53-55

Phénomène délaissé par les institutions, l’exploitation sexuelle des mineurs serait en France en augmentation notable. Les nouvelles technologies sont sur le banc des accusés : quel rôle jouent-elles réellement dans cette évolution ?

PORNOGRAPHIE EN LIGNE

ROHMER T. Il faut protéger les enfants. L’école des parents, janvier, février, mars 2018, n° 626, pp. 48-49

L’Open (L’Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique), qui propose des dispositions législatives pour protéger les mineurs des contenus visuels à caractère porno, insiste aussi sur l’accompagnement des parents.

 

SEXUALITE – INITIATION SEXUELLE

BAROU J. Répression ou liberté… sous contrôle. L’école des parents, janvier, février, mars 2018, n° 626, pp. 58-60

Internet, grand pourvoyeur d’imagerie érotique, est-il vecteur d’éducation ou de corruption ? Comment se conjugue-t-il avec les modalités habituelles d’initiation à la sexualité ?

 

 

 

 

ARTICLES ANGLOPHONES

 

Bulletin documentaire du 24 au 30 mars 2018 de la Fédération des Criavs

 

Coercive Sexual Behaviour in British Prisons as Reported by Adult Ex-Prisoners

27 mars 2018

BANBURY Samantha. [Article] The Howard Journal of Crime and Justice, Vol.43 - N°2. May 2004. pp. 113-130

Disparate reports of stress and family relations between youth who commit sexual crimes and their caregivers

27 mars 2018

YODER Jamie R ; DILLARD Rebecca ; STEHLIK Larraine. [Article] Journal of Sexual Aggression, Vol.24 - N°1. 2018. pp. 114-124

A qualitative analysis of nonoffending partners’ experiences and perceptions following a psychoeducational group intervention

27 mars 2018

CAHALANE Hilary ; DUFF Simon. [Article] Journal of Sexual Aggression, Vol.24 - N°1. 2018. pp. 66-79

 

Bulletin documentaire du 31 mars au 6 avril 2018 de la Fédération des Criavs

 

Sexsomnia as a Defense in Repeated Sex Crimes

4 avr. 2018

MOHEBBI Amir ; HOLOYDA Brian J ; NEWMAN William J [Article] Journal of the American Academy of Psychiatry and the Law Online . Vol.46 - N°1, March 2018. pp. 78-85 Disponible sur : http://jaapl.org/content/46/1/78

Linking Mental Disorder and Risk in Sexually Violent Person Assessments

4 avr. 2018

WEINBERGER Linda E ; SREENIVASAN Shoba ; AZIZIAN Allen ; et al. [Article] Journal of the American Academy of Psychiatry and the Law Online . Vol.46 - N°1, March 2018. pp. 63-70 Disponible sur : http://jaapl.org/content/46/1/63

The Notion of Truth and Our Evolving Understanding of Sexual Harassment

4 avr. 2018

RECUPERO Patricia R [Article] Journal of the American Academy of Psychiatry and the Law Online, Vol.46 - N°1, March 2018. pp. 23-30 Disponible sur : http://jaapl.org/content/46/1/23

Multisystemic therapy for juvenile sexual offenders: 1-year results from a randomized effectiveness trial

3 avr. 2018

LETOURNEAU Elizabeth J. ; HENGGELER Scott W ; BORDUIN Charles M. ; et al. [Article] Journal of Family Psychology , Vol.23 - N°1, February 2009. pp. 89-102

Economic impact of multisystemic therapy with juvenile sexual offenders

3 avr. 2018

BORDUIN Charles M. ; DOPP Alex R [Article] Journal of Family Psychology . Vol.29 - N°5, June 2015. pp. 687-696

 

Bulletin documentaire du 7 au 20 avril 2018 de la Fédération des Criavs

A Validation Study of the Child Pornography Offender Risk Tool (CPORT)

19 avr. 2018

EKE Angela W ; HELMUS L. Maaike ; SETO Michael C. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . In Press, Online First

Do Sex Offenders Have Higher Levels of Testosterone? Results From a Meta-Analysis

19 avr. 2018

WONG Jennifer S ; GRAVEL Jason [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°2, March 2018. pp. 147-168

The Relationships Between Victim Age, Gender, and Relationship Polymorphism and Sexual Recidivism

19 avr. 2018

STEPHENS Skye ; SETO Michael C. ; GOODWILL Alasdair ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°2, March 2018. pp. 132-146

An Evaluation of a Community-Based Psycho-Educational Program for Users of Child Sexual Exploitation Material

19 avr. 2018

GILLESPIE Steven M ; BAILEY Alexandra ; SQUIRE Tom ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°2, March 2018. pp. 169-191

Risk Assessment of Adolescents with Intellectual Disabilities Who Exhibit Sexual Behavior Problems or Sexual Offending Behavior

19 avr. 2018

BLASINGAME Gerry D [Article] Journal of Child Sexual Abuse . In Press, Online First

mardi, 08 juillet 2014 09:12

Bibliographie: La dangerosité

Une bibliographie thématique proposée par le CRIR AVS PACA accessible également sur leur site

jeudi, 18 avril 2013 08:50

Références Avril 2013

Aperçu du contenu:

Violences sexuelles

Défis et dénis autour de l'évaluation de la dangerosité

Psychiatrie

  • Autour de l'entretien d'accueil