CRIAVS-CENTRE
Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles

mercredi, 17 octobre 2018 14:52

Références bibliographiques octobre 2018

ARTICLES FRANCOPHONES

 

 

 

AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES

 

 

 

DELARUE J.M., et al. Auteurs de violences sexuelles : prévention, évaluation, prise en charge.  Rapport de la Commission d’audition du 17 juin 2018. Paris : Audition Publique, 14-15 juin 2018.

 

Le rapport est consultable :

 

Au centre de documentation du Criavs Centre-Val de Loire

 

sur le site du Criavs Centre-Val de Loire : http://criavs-centre.fr

 

sur le site de la Fédération des Criavs : https://www.ffcriavs.org/la-federation/audition-publique/

 

Ce rapport est la synthèse de l’audition publique sur le thème « Auteurs de violences sexuelles : prévention, évaluation, prise en charge » qui a été conduite à l’initiative de la Fédération Française des Centres Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles (FFCRIAVS) et sous le haut patronage de Mme Agnès Buzyn,  ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Il comprend 35 propositions, concernant les agresseurs sexuels, destinées à renforcer la lutte contre les violences sexuelles.

 

 

 

PELLERIN B., ST-YVES M., GUAY J.P. La théorie de l’abusé-abuseur en délinquance sexuelle : Qui dit vrai ? Canadian Journal of Criminology and Criminal Justice. Vol. 45 –

 

n° 1, janvier 2003, pp. 81-98

 

L’étude vise à comparer des délinquants sexuels qui affirment avoir été abusés sexuellement dans le passé (n=137) avec des délinquants sexuels qui ne rapportent aucune victimisation sexuelle (n=141). Les résultats montrent que les délinquants-victimes sont plus nombreux à avoir été exposés à des modèles familiaux inadéquats, à avoir manifesté certains troubles du comportement avant l’âge de 18 ans et à avoir des antécédents judiciaires pour des crimes sexuels. Ils ont également connu une vie sexuelle plus précoce et se considèrent moins compétents sur le plan sexuel que les délinquants non victimes. Malgré les différences observées entre les 2 groupes de délinquants sexuels, des analyses de covariance révèlent que les troubles du comportement et le développement sexuel sont  davantage influencés par l’exposition à des modèles familiaux inadéquats qua par la victimisation sexuelle. Dans le développement de la délinquance sexuelle et, par conséquent, méritent plus d’attention des chercheurs et des cliniciens.  (Résumé d’éditeur).

 

 

 

LO PICCOLO G.  Groupe et médiation auprès d’adolescents auteurs de violences

 

sexuelles.  Le journal des psychologues. N° 361, 2018/9, pp. 34-39

 

L’introduction de la médiation photographique dans l’espace thérapeutique par le biais du photolangage favoriserait les processus de lien et de symbolisation dans la situation groupale et mettrait en mouvement des processus de contenance et de transformation de la réalité psychique. Une méthode appréhendée dans la prise en charge groupale d’adolescents auteurs de violences sexuelles, dans un contexte d’obligation de soin. (Résumé d’éditeur).

 

 

 

ARTICLES IN PRESS

 

 

 

SOULET E., GARCIA M., ROUCHY E., DELANNOY D., COCHEZ F., PHAM T., MICHEL G.  Psychopathie et risque de récidive sexuelle : analyse critique de la littérature scientifique.  Annales médico-psychologiques, 2018.  In Press (Article en pré publication)

 

L’article recense les études réalisées entre 1992 et 2017 ayant pour objet d’étude la relation entre psychopathie et risque de récidive sexuelle. Si la majorité des recherches semble faire état d’une association positive entre la personnalité psychopathique et le risque de récidive, la nature de cette relation est beaucoup plus complexe en ce qui concerne les recours à l’acte sexuel répétés. Aussi les auteurs ont procédé à un examen approfondi des études déjà réalisées, ceci afin de clarifier l’état actuel des connaissances relatives à cette relation. Ainsi, à l’aide de différents mots-clés (« psychopathy » OR « psychopathic traits » OR « psychopathic personality » OR « PCL-R » AND « sexual recidivisme » OR « persistent sexual offenders ») et à partir de plusieurs bases de données bibliographiques (PubMed , Science Direct et PsycInfo), 24 études effectuées sur cette thématique ont été retenues. Les résultats confirment que la psychopathie apparaît comme un facteur de risque du récidivisme sexuel important mais seulement pour une partie des études. En effet, certaines ont également souligné la présence d’autres facteurs de risque souvent trop peu considérés tels que la déviance sexuelle, le mésusage d’alcool, l’échec au traitement, ou encore les dysfonctionnements cérébraux. Notons également une diversité des méthodologies employées pouvant participer à l’explication des résultats contrastés. En conclusion, la personnalité psychopathique est importante à prendre en compte dans la prévention du risque de récidive sexuelle, mais elle n’est pas suffisante pour constituer un indice prédicteur unique. Dans cette perspective, les auteurs discuterons des liens entre psychopathie et facteurs associés au risque de récidive sexuelle tant d’un point thérapeutique que préventif. (Résumé d’éditeur).

 

 

 

OSWALD P., DUCRO C., ALVAREZ L., PHAM T. Evaluation du sadisme sexuel sévère dans une population médico-légale. Validation francophone de la Sexual Sadism Scale (SESAS).  Annales médico-psychologiques, 2018.  In Press (Article en pré publication)

 

Le sadisme sexuel est associé à un risque élevé de violence sexuelle et de dangerosité générale chez les agresseurs sexuels. Or, son évaluation se heurte à des critères diagnostiques vagues et fait appel à des méthodes idiosyncrasiques qui demandent aux évaluateurs d’inférer les motivations et fantasmes sadiques des individus. La Sexual Sadism Scale (SESAS) est une échelle cumulative qui se base exclusivement sur des éléments de la scène de crime et qui a montré tant une bonne sensibilité qu’une bonne spécificité quant au diagnostic clinique de sadisme sexuel. L’objectif de notre étude est la validation en français de la SESAS. A partir d’un échantillon de 62 agresseurs sexuels, deux évaluateurs ont utilisé une version traduite de la SESAS. Les différentes analyses statistiques nous ont permis de considérer la version francophone de la SESAS comme un outil fiable d’évaluation du sadisme sexuel dans une population médico-légale et de confirmer l’hypothèse dimensionnelle du trouble. (Résumé d’éditeur).

 

 

 

PORNOGRAPHIE  

 

 

 

Le porno est-il devenu un problème de santé publique ? Article parudans  Le quotidien du médecin,  octobre 2018, n° 9692, pp. 12-13

 

 

 

Face au trop plein d’images pornographiques en libre accès sur internet, la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes voudrait imposer des filtres aux éditeurs afin de protéger les mineurs. Sur le sujet, les spécialistes sont partagés sur l’urgence de la situation.

 

Pour le médecin généraliste Gilles Lazimi qui intervient depuis longtemps sur les violences familiales, « il y a lieu bien sûr de protéger les jeunes des contenus webs choquants en les rendant moins accessibles. Mais pour autant la pornographie n’est pas responsable de tous les débordements sexuels ou sexistes. Et il ne faudrait pas, selon lui, oublier le rôle central de la famille et sa responsabilité dans le contrôle et l’éducation des enfants. »

 

Le psychiatre Laurent Karila, spécialiste d’addictologie, s’inquiète de l’exposition de plus en plus fréquente des jeunes à la pornographie sur internet. « Il y a risque de séquelles psychologiques pour les plus jeunes et de troubles hypersexuels, alerte le psychiatre, qui estime que les programmes d’éducation sexuelle doivent intégrer cette nouvelle donne. »

 

 

 

SECRET MEDICAL

 

 

 

LACAMBRE M. Le secret médical est-il opposable au paranoïaque ?  Annales Médico-Psychologiques, 176, 2018, pp. 697-701.

 

Le secret médical est l’objet d’une attention particulière dans les soins, en particulier auprès du sujet paranoïaque. Dans son article l’auteur rappelle le cadre législatif et règlementaire ainsi que ses dernières évolutions autour de l’échange d’informations. Car, bien que le secret soit général et absolu, le partage d’information est nécessaire mais encadré, et doit rester pertinent et non excessif, dans le cadre d’un processus continu avant, pendant et après la réalisation d’un  soin. Par ailleurs, de nombreuses dérogations existent tant du côté de la révélation (signalement, soins sans consentement en péril imminent, menace pour l’ordre public) que du côté de la rétention (délais et conditions stricts de remise de copie du dossier médical aux patients ou à des tiers, non-révélation du diagnostic ou du pronostic.. .). C’est pourquoi, face au « malade du secret » qu’est le patient paranoïaque, le médecin se doit d’être exemplaire.  (Résumé d’éditeur).

 

 

 

VIOLENCES

 

 

 

GRATTON E. , CHAMBERT C. , VITET C.  Groupe de parole sur les violences « Quand l’écho permet la passe ». Dialogue,n° 221, 2018/3, pp. 49-62 

 

Aborder la violence telle qu’elle résonne en chacun dans son actualité singulière et proposer d’en faire « l’écho » collectivement, telle est l’invitation du dispositif en groupe de parole évoqué dans cet article. L’approche des auteurs définit la violence comme polysémique, polymorphe, continuelle, originaire, centrale et problématique. Chacun peut en faire l’expérience au cours de son existence dans divers champs, familial, professionnel, social, voire dans plusieurs, successivement ou simultanément, et selon des positions subjectives variables – auteurs, victimes ou témoins – ou selon encore des configurations complexes. Deux cas cliniques éclairent en quoi le dispositif « groupe de parole » favorise le passage, « la passe », d’une violence programmée par un sujet vers une métabolisation de, ses effets.  

 

(Résumé d’éditeur).

 

ARTICLES ANGLOPHONES

 

 

 

Articles parus dans le bulletin de la Fédération des Criavs du 29 septembre 2018 au 5 octobre 2019

 

 

 

An Opportunity View of Child Sexual Offending: Investigating Nonpersuasion and Circumstances of Offending Through Criminological Lens

 

2 oct. 2018

 

LECLERC Benoît ; PROULX Jean [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 869-882

 

Are Latinos Who Commit Sexual Offenses Different? A Closer Examination of Characteristics and Offense Patterns

 

2 oct. 2018

 

FRAGA DOMINGUEZ Silvia ; JEGLIC Elizabeth ; CALKINS Cynthia ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 846-868

 

Sex Offenders in Prison: Are They Socially Isolated?

 

2 oct. 2018

 

VAN DER BERG Chantal ; BEIJERSBERGEN Karin ; NIEUWBEERTA Paul ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 828-845

 

Patterns of Adverse Childhood Experiences in Juveniles Who Sexually Offended

 

1 oct. 2018

 

BARRA Steffen ; BESSLER Cornelia ; LANDOLT Markus A ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 803-827

 

Approach and Avoidance Tendencies Toward Picture Stimuli of (Pre-)Pubescent Children and Adults: An Investigation in Pedophilic and Nonpedophilic Samples

 

1 oct. 2018

 

WEIDACKER Kathrin ; KÄRGEL Christian ; MASSAU Claudia ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 781-802

 

 

 

Articles parus dans le bulletin de la Fédération des Criavs du 6 au 12 octobre 2018

 

 

 

What does it mean when age is related to recidivism among sex offenders?

 

8 oct. 2018

 

RICE Marnie E. ; HARRIS Grant T. [Article] Law and Human Behavior . Vol.38 - N°2, April 2014. pp. 151-161

 

The home-field advantage and the perils of professional judgment: Evaluating the performance of the Static-99R and the MnSOST-3 in predicting sexual recidivism

 

8 oct. 2018

 

DUWE Grant ; ROCQUES Michael [Article] Law and Human Behavior . Vol.42 - N°3, June 2018. pp. 269-279

 

The Screening Scale for Pedophilic Interests (SSPI): Construct, Predictive, and Incremental Validity

 

8 oct. 2018

 

HELMUS Leslie ; Ó CIARDHA Caoilte ; SETO Michael C. [Article] Law and Human Behavior . Vol.39 - N°1, February 2015. pp. 35-43

 

The Preference for Strangulation in a Sexually Motivated Serial Killer

 

8 oct. 2018

 

PETTIGREW Mark [Article] International Journal of Offender Therapy and Comparative Criminology . In Press, Online First 

 

 

 

 

ARTICLES FRANCOPHONES
AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES
DELARUE J.M., et al. Auteurs de violences sexuelles : prévention, évaluation, prise en
charge. Rapport de la Commission d’audition du 17 juin 2018. Paris : Audition Publique,
14-15 juin 2018.
Le rapport est consultable :
Au centre de documentation du Criavs Centre-Val de Loire
sur le site du Criavs Centre-Val de Loire : http://criavs-centre.fr
sur le site de la Fédération des Criavs : https://www.ffcriavs.org/la-federation/auditionpublique/
Ce rapport est la synthèse de l’audition publique sur le thème « Auteurs de violences
sexuelles : prévention, évaluation, prise en charge » qui a été conduite à l’initiative de la
Fédération Française des Centres Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de
Violences Sexuelles (FFCRIAVS) et sous le haut patronage de Mme Agnès Buzyn, ministre
des Solidarités et de la Santé.
Il comprend 35 propositions, concernant les agresseurs sexuels, destinées à renforcer la
lutte contre les violences sexuelles.
PELLERIN B., ST-YVES M., GUAY J.P. La théorie de l’abusé-abuseur en délinquance
sexuelle : Qui dit vrai ? Canadian Journal of Criminology and Criminal Justice. Vol. 45 –
n° 1, janvier 2003, pp. 81-98
L’étude vise à comparer des délinquants sexuels qui affirment avoir été abusés sexuellement
dans le passé (n=137) avec des délinquants sexuels qui ne rapportent aucune victimisation
sexuelle (n=141). Les résultats montrent que les délinquants-victimes sont plus nombreux à
avoir été exposés à des modèles familiaux inadéquats, à avoir manifesté certains troubles du
comportement avant l’âge de 18 ans et à avoir des antécédents judiciaires pour des crimes
sexuels. Ils ont également connu une vie sexuelle plus précoce et se considèrent moins
compétents sur le plan sexuel que les délinquants non victimes. Malgré les différences
observées entre les 2 groupes de délinquants sexuels, des analyses de covariance révèlent
que les troubles du comportement et le développement sexuel sont davantage influencés
par l’exposition à des modèles familiaux inadéquats qua par la victimisation sexuelle. Dans le
développement de la délinquance sexuelle et, par conséquent, méritent plus d’attention des
chercheurs et des cliniciens. (Résumé d’éditeur).
LO PICCOLO G. Groupe et médiation auprès d’adolescents auteurs de violences
sexuelles. Le journal des psychologues. N° 361, 2018/9, pp. 34-39
L’introduction de la médiation photographique dans l’espace thérapeutique par le biais du
photolangage favoriserait les processus de lien et de symbolisation dans la situation
groupale et mettrait en mouvement des processus de contenance et de transformation de la
réalité psychique. Une méthode appréhendée dans la prise en charge groupale
d’adolescents auteurs de violences sexuelles, dans un contexte d’obligation de soin.
(Résumé d’éditeur).
ARTICLES IN PRESS
SOULET E., GARCIA M., ROUCHY E., DELANNOY D., COCHEZ F., PHAM T., MICHEL G.
Psychopathie et risque de récidive sexuelle : analyse critique de la littérature
scientifique. Annales médico-psychologiques, 2018. In Press (Article en pré publication)
L’article recense les études réalisées entre 1992 et 2017 ayant pour objet d’étude la relation
entre psychopathie et risque de récidive sexuelle. Si la majorité des recherches semble faire
état d’une association positive entre la personnalité psychopathique et le risque de récidive,
la nature de cette relation est beaucoup plus complexe en ce qui concerne les recours à
l’acte sexuel répétés. Aussi les auteurs ont procédé à un examen approfondi des études déjà
réalisées, ceci afin de clarifier l’état actuel des connaissances relatives à cette relation. Ainsi,
à l’aide de différents mots-clés (« psychopathy » OR « psychopathic traits » OR
« psychopathic personality » OR « PCL-R » AND « sexual recidivisme » OR « persistent
sexual offenders ») et à partir de plusieurs bases de données bibliographiques (PubMed ,
Science Direct et PsycInfo), 24 études effectuées sur cette thématique ont été retenues. Les
résultats confirment que la psychopathie apparaît comme un facteur de risque du récidivisme
sexuel important mais seulement pour une partie des études. En effet, certaines ont
également souligné la présence d’autres facteurs de risque souvent trop peu considérés tels
que la déviance sexuelle, le mésusage d’alcool, l’échec au traitement, ou encore les
dysfonctionnements cérébraux. Notons également une diversité des méthodologies
employées pouvant participer à l’explication des résultats contrastés. En conclusion, la
personnalité psychopathique est importante à prendre en compte dans la prévention du
risque de récidive sexuelle, mais elle n’est pas suffisante pour constituer un indice prédicteur
unique. Dans cette perspective, les auteurs discuterons des liens entre psychopathie et
facteurs associés au risque de récidive sexuelle tant d’un point thérapeutique que préventif.
(Résumé d’éditeur).
OSWALD P., DUCRO C., ALVAREZ L., PHAM T. Evaluation du sadisme sexuel sévère
dans une population médico-légale. Validation francophone de la Sexual Sadism Scale
(SESAS). Annales médico-psychologiques, 2018. In Press (Article en pré publication)
Le sadisme sexuel est associé à un risque élevé de violence sexuelle et de dangerosité
générale chez les agresseurs sexuels. Or, son évaluation se heurte à des critères
diagnostiques vagues et fait appel à des méthodes idiosyncrasiques qui demandent aux
évaluateurs d’inférer les motivations et fantasmes sadiques des individus. La Sexual Sadism
Scale (SESAS) est une échelle cumulative qui se base exclusivement sur des éléments de la
scène de crime et qui a montré tant une bonne sensibilité qu’une bonne spécificité quant au
diagnostic clinique de sadisme sexuel. L’objectif de notre étude est la validation en français
de la SESAS. A partir d’un échantillon de 62 agresseurs sexuels, deux évaluateurs ont utilisé
une version traduite de la SESAS. Les différentes analyses statistiques nous ont permis de
considérer la version francophone de la SESAS comme un outil fiable d’évaluation du
sadisme sexuel dans une population médico-légale et de confirmer l’hypothèse
dimensionnelle du trouble. (Résumé d’éditeur).
PORNOGRAPHIE
Le porno est-il devenu un problème de santé publique ? Article paru dans Le quotidien
du médecin, octobre 2018, n° 9692, pp. 12-13
Face au trop plein d’images pornographiques en libre accès sur internet, la secrétaire d’Etat
chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes voudrait imposer des filtres aux
éditeurs afin de protéger les mineurs. Sur le sujet, les spécialistes sont partagés sur
l’urgence de la situation.
Pour le médecin généraliste Gilles Lazimi qui intervient depuis longtemps sur les
violences familiales, « il y a lieu bien sûr de protéger les jeunes des contenus webs
choquants en les rendant moins accessibles. Mais pour autant la pornographie n’est pas
responsable de tous les débordements sexuels ou sexistes. Et il ne faudrait pas, selon lui,
oublier le rôle central de la famille et sa responsabilité dans le contrôle et l’éducation des
enfants. »
Le psychiatre Laurent Karila, spécialiste d’addictologie, s’inquiète de l’exposition de plus
en plus fréquente des jeunes à la pornographie sur internet. « Il y a risque de séquelles
psychologiques pour les plus jeunes et de troubles hypersexuels, alerte le psychiatre, qui
estime que les programmes d’éducation sexuelle doivent intégrer cette nouvelle donne. »
SECRET MEDICAL
LACAMBRE M. Le secret médical est-il opposable au paranoïaque ? Annales Médico-
Psychologiques, 176, 2018, pp. 697-701.
Le secret médical est l’objet d’une attention particulière dans les soins, en particulier auprès
du sujet paranoïaque. Dans son article l’auteur rappelle le cadre législatif et règlementaire
ainsi que ses dernières évolutions autour de l’échange d’informations. Car, bien que le secret
soit général et absolu, le partage d’information est nécessaire mais encadré, et doit rester
pertinent et non excessif, dans le cadre d’un processus continu avant, pendant et après la
réalisation d’un soin. Par ailleurs, de nombreuses dérogations existent tant du côté de la
révélation (signalement, soins sans consentement en péril imminent, menace pour l’ordre
public) que du côté de la rétention (délais et conditions stricts de remise de copie du dossier
médical aux patients ou à des tiers, non-révélation du diagnostic ou du pronostic.. .). C’est
pourquoi, face au « malade du secret » qu’est le patient paranoïaque, le médecin se doit
d’être exemplaire. (Résumé d’éditeur).
VIOLENCES
GRATTON E. , CHAMBERT C. , VITET C. Groupe de parole sur les violences « Quand
l’écho permet la passe ». Dialogue, n° 221, 2018/3, pp. 49-62
Aborder la violence telle qu’elle résonne en chacun dans son actualité singulière et proposer
d’en faire « l’écho » collectivement, telle est l’invitation du dispositif en groupe de parole
évoqué dans cet article. L’approche des auteurs définit la violence comme polysémique,
polymorphe, continuelle, originaire, centrale et problématique. Chacun peut en faire
l’expérience au cours de son existence dans divers champs, familial, professionnel, social,
voire dans plusieurs, successivement ou simultanément, et selon des positions subjectives
variables – auteurs, victimes ou témoins – ou selon encore des configurations complexes.
Deux cas cliniques éclairent en quoi le dispositif « groupe de parole » favorise le passage,
« la passe », d’une violence programmée par un sujet vers une métabolisation de, ses effets.
(Résumé d’éditeur).
ARTICLES ANGLOPHONES
Articles parus dans le bulletin de la Fédération des Criavs du 29 septembre 2018 au 5
octobre 2019
An Opportunity View of Child Sexual Offending: Investigating Nonpersuasion and Circumstances
of Offending Through Criminological Lens
2 oct. 2018
LECLERC Benoît ; PROULX Jean [Article] Sexual Abuse: A Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7,
October 2018. pp. 869-882
Are Latinos Who Commit Sexual Offenses Different? A Closer Examination of Characteristics and
Offense Patterns
2 oct. 2018
FRAGA DOMINGUEZ Silvia ; JEGLIC Elizabeth ; CALKINS Cynthia ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of
Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 846-868
Sex Offenders in Prison: Are They Socially Isolated?
2 oct. 2018
VAN DER BERG Chantal ; BEIJERSBERGEN Karin ; NIEUWBEERTA Paul ; et al. [Article] Sexual Abuse: A
Journal of Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 828-845
Patterns of Adverse Childhood Experiences in Juveniles Who Sexually Offended
1 oct. 2018
BARRA Steffen ; BESSLER Cornelia ; LANDOLT Markus A ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of
Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 803-827
Approach and Avoidance Tendencies Toward Picture Stimuli of (Pre-)Pubescent Children and
Adults: An Investigation in Pedophilic and Nonpedophilic Samples
1 oct. 2018
WEIDACKER Kathrin ; KÄRGEL Christian ; MASSAU Claudia ; et al. [Article] Sexual Abuse: A Journal of
Research and Treatment . Vol.30 - N°7, October 2018. pp. 781-802
Articles parus dans le bulletin de la Fédération des Criavs du 6 au 12 octobre 2018
What does it mean when age is related to recidivism among sex offenders?
8 oct. 2018
RICE Marnie E. ; HARRIS Grant T. [Article] Law and Human Behavior . Vol.38 - N°2, April 2014. pp. 151-161
The home-field advantage and the perils of professional judgment: Evaluating the performance of
the Static-99R and the MnSOST-3 in predicting sexual recidivism
8 oct. 2018
DUWE Grant ; ROCQUES Michael [Article] Law and Human Behavior . Vol.42 - N°3, June 2018. pp. 269-279
The Screening Scale for Pedophilic Interests (SSPI): Construct, Predictive, and Incremental Validity
8 oct. 2018
HELMUS Leslie ; Ó CIARDHA Caoilte ; SETO Michael C. [Article] Law and Human Behavior . Vol.39 - N°1,
February 2015. pp. 35-43
The Preference for Strangulation in a Sexually Motivated Serial Killer
8 oct. 2018
PETTIGREW Mark [Article] International Journal of Offender Therapy and Comparative Criminology . In Press,
Online First

vendredi, 09 février 2018 10:18

Références biblio janvier 2018

Vous pouvez consulter la base de données documentaire des CRIAVS ThèséAS http://theseas.reseaudoc.org/opac/

 

ARTICLES FRANCOPHONES

 

 

AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES

ARENA Gabrielle. La prise en charge des auteurs de violence sexuelle. Soins Psychiatrie, vol. 35, n° 293, juillet 2014, pp. 20-23

Les violences et les crimes sexuels suscitent dans notre société rejet et haine. Les auteurs de violence sexuelle doivent se conformer à une prise en charge psychiatrique, sans être forcément demandeurs. Les soignants éprouvent de réelles difficultés à s’engager dans ces prises en charge. Ce contexte a favorisé la mise en place de consultations spécifiques. Le dispositif établi augure un possible espace de soins.

 

 

MOUCHET-MAGES Sabine, VITTOZ Aurélie, BRAQ-LECA Herminie, ABDERRAHMANE Nordine, PARIAT Brigitte, DEBEAULIEU Floriane, DAMILLEVILLE Audrey, MEUNIER Frédéric, LAMOTHE Pierre, PHAM Thierry. Apport des outils de jugement clinique structuré pour la mise en place d’un programme de soins individualisé des auteurs de violences sexuelles. Annales Médico-Psychologiques, In Press (articles en pré-publication), 3 p.

Depuis les travaux de Monahan, les auteurs s’accordent sur la pertinence de l’utilisation des outils d’évaluation standardise´ s du risque chez les auteurs de violence sexuelle, y compris par les experts dans le domaine médico-légal. Plusieurs instruments spécifiques ont été développés et validés, parmi lesquels, les outils de jugement clinique structurés HCR-20 et RSVP dont la capacité prédictive s’améliore avec la confrontation de plusieurs évaluations cliniques. La plateforme référentielle auteurs de violences sexuelles du Rhône accueille, autour d’une évaluation complète, infirmière, psychiatrique, psychologique et criminologique clinique, les patients en ambulatoire, afin de proposer un projet adapté et personnalisé incluant des soins spécifiques. Au terme de l’évaluation, une réunion de concertation pluriprofessionnelle est organisée avec les différents évaluateurs et les soignants ayant adressé le patient. Une cotation collective des outils de jugement clinique structuré RSVP et HCR20 est effectuée. Ces outils permettent de déterminer, en équipe, les points les plus pertinents de la prise en charge des auteurs, et d’en dégager un programme de soins individualisé proposé au patient à l’issue. L’analyse des résultats obtenus aux échelles RSVP et HCR20 de dix patients pris en charge dans la plateforme montre une variation des scores similaires pour les deux outils. Les scores obtenus à la RSVP ne semblent pas liés avec le type de passage à l’acte. Malgré des contenus d’apparence proche, il existe une complémentarité des deux outils dans l’évaluation et la prise en charge des patients. L’utilisation systématique de la RSVP et de la HCR20 est pré- cieuse pour l’animation des réunions cliniques ; elle permet de dégager les axes de prise en charge les plus pertinents pour le patient, tout en fournissant aux professionnels une évaluation objective du niveau de risque pre´sente´ afin de proposer des interventions en conséquence.

 

GROUPE DE PAROLE

 

RAYBAUD Fabienne. Emotions et travail éducatif. Les cahiers dynamiques, 2017, 71-1, pp. 162-166

Fabienne Raybaud est psychologue clinicienne au centre éducatif fermé (CEF) de Brignoles avec Franck Nicolaïdès, professeur technique et Mohamed Salhi, responsable d’unité éducative, ils ont entamé une réflexion, un bilan sur un dispositif mis en place dans

leur établissement : le groupe de parole. Voici donc le résultat de leur cogitation et sans aucun doute, un exemple à suivre. À lire aussi parce que ce texte apporte une meilleure compréhension, notamment grâce à une approche psychanalytique, des émotions

qui traversent un groupe.

 

TROUBLES BIPOLAIRES

Troubles bipolaires et addictions (dossier)

Santé mentale, 223, décembre 2017, pp. 20-61

-       Troubles bipolaires et addictions : la double peine. Marc Masson

-       Addictions : quand suspecter un trouble bipolaire ? Lisa Blecha, Amine Benyamina

-       Modèle comportemental et cognitif de l’addiction. Maurice Dematteis, Lucie Pennel

-       Psychanalyse des troubles addictifs. François Duparc

-       L’évaluation tabagique dans le trouble bipolaire. Katia M’bailara, Sébastien Gard

-       Trouble bipolaire et addiction : l’entretien motivationnem. Guillaume Chabridon, Myriam Pouzet

-       Psychose et addiction, un programme d’ETP spécifique. Yaël Cohen

-       Trouble bipolaire : un dispositif global et innovant. Aroldo A. Dargél, Philippe Cléry-Melin, Chantal Henry

 

VIOLENCES

 

ONDRP. Les atteintes sexuelles dans les transports en commun. Repères, n° 34, Décembre 2017, 11 p.

 http://inhesj.fr/sites/default/files/ondrp_files/publications/pdf/reperes_34.pdf

SOMMAIRE

  • INTRODUCTION   
  • Eléments de profil des victimes
  • L’enquête « Cadre de vie et sécurité » (CVS)
  • Les victimes sont essentiellement des femmes
  • Des Franciliennes plus souvent victimes
  • Les jeunes femmes, particulièrement exposées, le sont d’autant plus si elles sont franciliennes
  • Plus d’une femme victime sur deux est Francilienne
  • Les plaintes pour atteintes sexuelles sur le réseau ferré d’Ile-de-France
  • Eléments descriptifs du mode opératoire
  • De quoi parle-t-on ?
  • L’éventuel continuum de violence 
  • La multiplicité des agressions
  • Le contexte de l’atteinte
  • DEFINITION

 

ONDRP. Les femmes, premières victimes déclarées de violences physiques ou sexuelles. La note de l’ONDRP, n° 12, Mars 2017, 4 p.

 https://inhesj.fr/sites/default/files/ondrp_files/publications/pdf/note_12.pdf

 

 

INED. Les violences dans les espaces publics touchent surtout les jeunes femmes des grandes villes. Population & Société, n° 550, décembre 2017, 4 p.

 https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/27216/550_population.societes.decembre.2017.violences_1.fr.pdf

Les violences auxquelles les femmes sont confrontées dans la rue et les transports sont régulièrement dénoncées. L’enquête Virage, réalisée en 2015 par l’Institut national d’études démographiques, permet de mieux cerner ce que vivent les femmes et les hommes au sein des espaces publics : à quelles violences les personnes sont-elles exposées (verbales, physiques, sexuelles) ? Quelles sont les caractéristiques des personnes les plus touchées ?

 

Observatoire national des violences en milieu de santé (ONVS). Rapport 2017 (données 205 et 2016). Direction générale de l’offre de soin, 62 p.

 http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_onvs_2017_-_donnees_2015-2016_2017-09-18_.pdf

SOMMAIRE

  • INTRODUCTION
  • PRESENTATION DES DONNEES

-       Les régions déclarantes

-       Les types d’établissements déclarants

-       Les évènements signalés

-       Les atteintes aux personnes

-       Les atteintes aux biens

-       Focus sur les services de psychiatrie

-       Focus sur les services de gériatrie – USLD/EPHAD – Gériatrie court séjour

-       Focus sur le service des urgences

  • ANALYSE DES VIOLENCES ENVERS LES PERSONNES

-       Typologie des victimes

-       Typologie des auteurs

-       Les motifs des violences

-       La gestion des évènements de violence

-       Les suites données

  • ANNEXES

-       La fiche de signalement OVS

-       L’échelle de gravité des signalements de l’ONVS

-       Liste des sigles utilisés

 

ARTICLES ANGLOPHONES

 

Bulletin documentaire du 16 décembre 2017 au 12 janvier 2018 de la Fédération des Criavs

 

Balancing Sexual Expression and Risk of Harm in Elderly Persons with Dementia

10 jan. 2018

[Article] ABELLARD Jessica ; RODGERS Carla ; BALES Alicia L. Journal of the American Academy of Psychiatry and the Law Online, Vol.45 - N°4. December 2017. pp. 485-492

The developmental and criminal histories of subgroups of sexual murderers engaging, or not engaging, in post mortem sexual interference, compared to rapists

[Article] HIGGS Tamsin ; STEFANSKA Ewa B. ; CARTER Adam J. ; et al. Journal of Criminal Justice, Vol.53. November 2017. pp. 92-101

Cognitive-Behavioral Therapy Efficacy for Reducing Recidivism Rates of Moderate- and High-Risk Sexual Offenders: A Scoping Systematic Literature Review

[Article] MPOFU Elias ; ATHANASOU James A ; RAFE Christine ; et al. International Journal of Offender Therapy and Comparative Criminology, Vol.62 - N°1. January 2018. pp. 170-186

Online Child Sexual Exploitation Prevalence, Process, and Offender Characteristics

[Article] KLOESS Juliane A ; BEECH Anthony R. ; HARKINS Leigh. Trauma, Violence, & Abuse, Vol.15 - N°2. April 2014. pp. 126-139

Police officer attitudes to the practicalities of the sex offenders’ register, ViSOR and Child Sexual Abuse Disclosure Scheme in England and Wales

[Article] McCARTAN Kieran ; HOGGETT James ; O'SULLIVAN Jack. Journal of Sexual Aggression. In Press : Articles en pré-publication ; seront publiés prochainement dans un numéro. 01/01/2099

mercredi, 31 décembre 2014 10:36

Rapport ONDRP 2014

Voici le lien qui conduit vers le rapport annuel 2014 de l'Office National Des Réponses Pénales (ONDRP).

  http://www.inhesj.fr/ondrp/les-publications/rapports-annuels

Vous trouverez, également, en pièces jointes,  les deux plaquettes infographie réalisées pour la première fois à cette occasion et synthétisant les principaux résultats de l’enquête de victimation « Cadre de vie et sécurité » INSEE/ONDRP.

jeudi, 04 avril 2013 13:48

Références février 2013

Résumé du contenu de la pièce jointe téléchargeable en bas de page:

 

RECIDIVE

Conférence de consensus sur la prévention de la récidive

Eviter la récidive du délinquant sexuel (dossier) Actualité Juridique Pénal – décembre 2012

 

VIOLENCE

 

Les enfants exposés à la violence conjugale : recherches et pratiques

Violence cachée et ricochets dans la famille

 

 

TROUBLES PSYCHIATRIQUES

 

 Les troubles bipolaires

 

 

 

jeudi, 21 mars 2013 14:16

Références février 2013

Sélection d'extraits de notre bibliothèque