CRIAVS-CENTRE - Afficher les éléments par tag : violences sexuelles

CRIAVS-CENTRE
Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles

La Fédération Française des CRIAVS (FFCRIAVS) ainsi que les membres du Comité d'organisation* ont le plaisir de vous informer de l'ouverture des inscriptions pour :
l'audition publique "Auteurs de violences sexuelles : prévention, évaluation, prise en charge"
les 14-15 juin 2018, Salle Laroque, Ministère des Solidarités et de la Santé, Paris
 
Pour vous inscrire, veuillez cliquer sur ce lien et renseigner les informations demandées avant le 7 juin 2018.
Inscription : 30 euros (comprenant les repas pris sur place). 
L'inscription sera validée à réception du règlement.
 
Attention, le nombre de places est limité.
 
Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site ffcriavs.org
ou contactez nous par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
*Association Française de Criminologie (AFC), Association Française de Psychiatrie Biologique et Neuropharmacologique (AFPBN), Association Française pour le Traitement des Violences Sexuelles (AFTVS), Association Interdisciplinaire post Universitaire de Sexologie (AIUS),  Association Nationales des Juges de l’Application des Peines (ANJAP),  Association Nationale des Psychiatres Experts Judiciaires (ANPEJ), Association des Psychiatres de secteur Infanto-juvéniles (API), Association pour la Recherche et le Traitement des Auteurs d’Agression Sexuelle (ARTAAS),  Association des Secteurs de Psychiatrie en Milieu Pénitentiaire (ASPMP), Direction Générale de la Santé (DGS), Direction Générale de l’Offre de Soin (DGOS), Fédération Française des Centres ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles (FFCRIAVS), Fédération Française de Psychiatrie (FFP), Haute Autorité de la Santé (HAS), Santé publique France,  Société française de psychologie.

Violences sexuelles, l’affaire de tous

Le meurtre d’Angélique par une personne déjà condamnée pour agression sexuelle éclaire à
nouveau un phénomène complexe ancien dont les réponses sont à nouveau débattues, en
l’absence de véritable consensus.


Pourtant des dispositifs existent, exploités de manière incomplète


Sur le plan législatif, la loi du 17 juin 1998 a inventé un dispositif original qui permet une
articulation étroite entre la Santé et la Justice via l’injonction de soin. 20 ans après sa création,
des juridictions ne peuvent la prononcer faute de médecins volontaires formés (médecins
coordonnateurs), aucun recueil descriptif national n’a été réalisé, aucune évaluation de ses
effets n’a été proposée.


Sur le plan judiciaire et pénitentiaire, l’encadrement des agresseurs sexuels condamnés est
spécifié, par exemple via des remises de peines soumises à des soins en milieu carcéral,
l’orientation des auteurs d’infractions à caractères sexuels condamnés vers des établissements
dédiés où interviennent des équipes de soins spécialisées… Mais au-delà des murs de la
prison, l’accompagnement reste aléatoire, le plus souvent faute de moyen, alors que le modèle
RBR (Risque, Besoin, Receptivité) et la justice restaurative, tous deux inscrits dans la loi du
15 aout 2014 relative à l’individualisation des peines, et qui ont démontré leur intérêt dans de
nombreux pays, ne sont pas mis en oeuvre.


Sur le plan psychiatrique, les soignants débordés et peu formés à ces suivis médicojudiciaires,
sont rarement enclins à prendre en charge des troubles complexes, présentés par
des personnes contraintes à des soins pénalement ordonnés, aux comportements dangereux,
présentant un risque de récidive.


Après ce nouveau drame, que faire aujourd’hui ?


Avoir recours aux 24 Centres Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de
Violences Sexuelles (CRIAVS) : conformément à leurs missions définies par circulaires, ces
équipes pluri disciplinaires réparties sur l’ensemble du territoire national, animent des réseaux
et soutiennent les professionnels, proposent de la documentation, de l’information et des
formations sur les violences sexuelles ainsi qu’un soutien à la prise en charge de leurs auteurs,
développent des recherches et des stratégies de prévention autour des violences sexuelles.


Utiliser le réseau d’appel « écoute et orientation », mis en place par la Fédération
Française des CRIAVS (FFCRIAVS) ou créer un numéro vert pour toutes les personnes en
difficulté avec leur fantasmes et/ou pulsions sexuelles, afin de proposer une prise en charge
avant le passage à l’acte.


Soutenir l’audition publique des 14 et 15 juin prochain « Auteurs de violences sexuelles :
prévention, évaluation, prise en charge ». Cette mise à jour des recommandations sur les
auteurs de violences sexuelles, structurée selon le référentiel de la Haute Autorité de Santé,
offrira une opportunité sans précédent pour le grand public, le législateur et les
professionnels, d’éclairer d’un jour nouveau cette problématique, et de faire émerger
ensemble des solutions innovantes efficaces.


Pour plus d’information : www.ffcriavs.org

Publié dans Pages d'actualité
jeudi, 19 avril 2018 09:27

Références biblio mars 2018

ARTICLES FRANCOPHONES

 

 

AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES

Un repérage des agresseurs sexuels potentiels est-il possible par les médecins généralistes ?

Décembre 2018

[Mémoire] Dr BRETON Johanne. DU « Clinique des violences sexuelles » - Université François Rabelais – Tours. 50 p.

CERCLES DE SOUTIEN ET DE RESPONSABILITE (CSR)

L’impact des cercles de soutien et de responsabilité (CSR) sur la réduction du taux de récidive des auteurs d’infractions à caractère sexuel (AICS)

Décembre 2018

[Mémoire] LAMBERT Hélène. DU « Clinique des violences sexuelles » - Université François Rabelais - Tours. 43 p.

 

 

ENTRETIEN CLINIQUE

Quelle place pour l’entretien infirmier ? (dossier)

Santé mentale, 218 mai 2017, pp. 21-68

Recevoir quelqu’un en entretien infirmier, c’est lui proposer un espace pour une possible rencontre et lui permettre de construire un savoir sur ce qui lui arrive. Pour s’y engager, le soignant doit s’appuyer sur un cadre théorique précis et être soutenu par le collectif et l’institution. Dans un contexte hospitalier tendu, les freins à cette pratique sont aujourd’hui nombreux. Comment les soignants peuvent-ils investir cet espace vital pour « savoir y faire avec la folie » ? Repères théoriques et pratiques actuelles.

-       L’entretien infirmier « empêché », Dominique Friard

-       Pratiquer l’entretien clinique infirmier, Dominique Friard

-       L’entretien infirmier de première intention en CMP, Romaric Chatry Garcia, Jean-Paul Lanquetin

-       L’entretien infirmier comme un voyage…, Christophe Malinowski

-       Supervision et entretiens infirmiers, Bruno Miani

-       Les quatre temps de l’entretien psy, Bernard Odier

-       Pour une culture de l’entretien infirmier ! Madeleine, Jimena Esther

-       Ce qui est clinique dans un entretien …, Isabelle Bezard-Fragiacomo

 

HARCELEMENT

COSSERON Florent. Adolescence. Annales médico-psychologiques, In Press : Article en pré publication 22/02/2099

Les usages d’Internet sont parfois sources de fascination comme d’effroi pour certains parents. Comme nouvel espace d’expérimentation, Internet séduit, voir happe les adolescents. Ceci est d’autant plus vrai que leurs parents en ont fréquemment un usage plus restreint ou, tout au moins, moins varié. Source d’exaltations, de connaissances, de satisfactions immédiates ou plus construites, Internet et les réseaux sociaux peuvent aussi générer conflits, souffrances ou harcèlements. Qu’est-ce que le cyberharcèlement ? Comment agir dans ces situations ? Comment le prévenir ? Plus en amont, nous poserons quelques hypothèses favorisant ces usages concernant les caractéristiques du virtuel, les mouvements psychiques des adolescents. Ainsi nous rendrons les rencontres avec « ses amis » sur les réseaux moins malheureuses et plus structurantes. (Résumé d'éditeur)

 

 

SOINS AUX PATIENTS SOUS MAIN DE JUSTICE

 

Ministère de la justice, Ministère des Solidarités et de la Santé. Guide méthodologique relatif à la prise en charge sanitaire des personnes placées sous main de justice. 2017, 4ème édition, 454 p.

La 4e édition du guide relatif à la prise en charge sanitaire des personnes placées sous main de justice, élaborée conjointement par le ministère de la Justice et le ministère des Solidarités et de la Santé, a été publiée.

Afin de faciliter l’actualisation du guide méthodologique mais également de rendre le document plus didactique, son organisation a totalement été repensée, sous forme de fiches thématiques et un sommaire dynamique a été inséré en début de guide. Les annexes utiles ont par ailleurs été réintégrées dans le corps du texte afin de limiter la dispersion de l’information.

 http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide_methodologique_-_prise_en_charge_sanitaire_des_personnes_placees_sous_main_de_justice.pdf

 

 

VIOLENCES SEXUELLES

 

Est-ce qu’on peut guérir l’inceste ?

Décembre 2018

[Mémoire] PELLOIN Laetitia. DU « Clinique des violences sexuelles » - Université François Rabelais - Tours. 27 p.

 

 

Les violences sexuelles à caractère incestueux sur mineur.e.s. Expertise.

CNRS. Rapport remis à L. Rossignol, ministre des familles, de l’Enfance et des Droits des femmes et T. Mandon, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche. 2017, 60 p. 6 avril 2017 à Madame Laurence Rossignol,

Un rapport du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) sur les violences sexuelles à caractère incestueux a été remis à Laurence Rossignol fin avril 2017. La ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes avait saisi le CNRS dans le cadre du premier Plan de lutte et de mobilisation contre les violences faites aux enfants (2017-2019), avec l’objectif d’améliorer les connaissances sur ce sujet mais aussi d’éclairer les raisons des lacunes importantes dans ce domaine, en termes de données et de réelle compréhension du phénomène . Cette expertise a été établie par un groupe interdisciplinaire composé de spécialistes de l’inceste et des violences familiales, et piloté par Sylvie Cromer, enseignante-chercheure à l’université de Lille et directrice du GIS CNRS « Institut du Genre ».

L’étude permet d’avancer de façon décisive dans la connaissance du phénomène, en ouvrant de nouvelles pistes de recherche. Le rapport dévoile 5 pistes de réflexion et d’action : poursuivre et approfondir l’expertise collective ; améliorer la connaissance via les recherches pour comprendre les violences sexuelles à caractère incestueux et les articuler aux autres violences ; sensibiliser tous les publics et prévenir ; développer les formations initiales et continues, en lien avec la recherche ; améliorer la prise en charge des victimes, des familles, des agresseurs.

 http://www.cnrs.fr/inshs/recherche/docs-actualites/violences-sexuelles.pdf

ARTICLES ANGLOPHONES

 

Bulletin documentaire du 10 au 16 février 2018 de la Fédération des Criavs

 

Neighbors of registered sex offenders: A qualitative analysis of their lived experiences

12 fév. 2018

[Article] BESHEARS Michelle L. International Journal of Law, Crime and Justice , Vol.48. March 2017. pp. 40-49

 

Out of place: Sexualities, sexual violence, and heteronormativity

12 fév. 2018

[Article] JAVAID Aliraza. Aggression and Violent Behavior , In Press : Articles en pré-publication ; seront publiés prochainement dans un numéro. 01/01/2099

 

Distorted cognition related to male sexual offending: The multi-mechanism theory of cognitive distortions (MMT-CD)

12 fév. 2018

[Article] SZUMSKI Filip ; BARTELS Ross M ; BEECH Anthony R. ; et al. Aggression and Violent Behavior , In Press : Articles en pré-publication ; seront publiés prochainement dans un numéro. 01/01/2099

 

Associations Between Substance Use in Commission of Sexual Crimes and Offense Characteristics Among Youth: Mitigating Effects of Substance Use Treatment

12 fév. 2018

[Article] YODER Jamie R ; CASERTA Deborah A. International Journal of Offender Therapy and Comparative Criminology , Vol.62 - N°3. February 2018. pp. 655-675

 

Bulletin documentaire du 17 au 23 février 2018 de la Fédération des Criavs

 

Do Low-risk Sexual Offenders Need Treatment?

21 fév. 2018

[Article] WAKELING Helen C. ; MANN Ruth E. ; CARTER Adam J. The Howard Journal of Crime and Justice , Vol.51 - N°3. July 2012. pp. 286-299

Ageing Child Sex Offenders in Prison: Denial, Manipulation and Community

21 fév. 2018

[Article] MANN Natalie. The Howard Journal of Crime and Justice , Vol.51 - N°4. September 2012. pp. 345-358

Online Child Sex Offenders: Challenges and Counter-Measures

21 fév. 2018

[Article] COHEN-ALMAGOR Raphael. The Howard Journal of Crime and Justice , Vol.52 - N°2. May 2013. pp. 190-215

Children Convicted of Sexual Offences: Do Lifelong Labels Really Help?

21 fév. 2018

[Article] JANES Laura. The Howard Journal of Crime and Justice , Vol.50 - N°2. May 2011. pp. 137-152

Why Do Soldiers Rape? Masculinity, Violence, and Sexuality in the Armed Forces in the Congo (DRC)

21 fév. 2018

[Article] ERIKSSON BAAZ Maria ; STERN Maria. International Studies Quarterly , Vol.53 - N°2. June 2009. pp. 495-518

 

« Dé-monstrer » : Comprendre et aider ceux qui sont traités de monstre

À la rencontre des auteurs de violences sexuelles

Dr Marie Réveillaud et Barbara Smaniotto

Résumé

Les discours médiatique, politique, voire psychiatrique concernant les auteurs de violences sexuelles véhiculent l’idée que ces sujets seraient des « monstres » ayant perdu toute humanité. Rien n’est plus humain au contraire. À la suite de Claude Balier, précurseur dans ce domaine, cet ouvrage souhaite sortir les auteurs de violences sexuelles de leur statut de monstre en les accueillant dans leur humanité. C’est dans cette restauration qu’ils pourront penser leurs victimes et cheminer dans la compréhension de leur acte pour éviter sa réitération.
L’objet de cet ouvrage est le partage de quinze ans d’élaboration et de pratiques cliniques auprès des auteurs de violences sexuelles. Il propose une réflexion à partir de dispositifs thérapeutiques spécifiques : sessions de groupes de parole pour les détenus, psychodrame psychanalytique de groupe pour les adultes et « Conduite Accompagnée », s’appuyant sur un média jeu élaboré par leur équipe, pour les adolescents. Toutes ces thérapies – illustrées par des cas cliniques – utilisent le groupe comme outil princeps du travail psychique des patients.
Ce livre répond ainsi à une demande sociétale de prise en charge de ces sujets, dont le parcours psychique et social doit passer par un processus de « ré-humanisation ». Un ouvrage engagé qui démontre qu’il est possible de « dé-monstrer » le « monstre ».

Plus d'infos szur le site de l'éditeur In Press: http://www.inpress.fr/project/de-monstrer/

Publié dans Dans la littérature
vendredi, 30 décembre 2016 12:43

Références bibliographiques Décembre 2016

AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES

 

S. SAETTA. Inciter des auteurs d’infractions à caractère sexuel incarcérés à se soigner. Ethnographie d’un établissement pénitentiaire et d’un service de soins spécialisés. Champ pénal, 2016, vol. XIII, pp. 93-99

 https://champpenal.revues.org/9311

La loi du 17 juin 1998 relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles, qui a introduit en France l'injonction de soin à la place ou en complément d'une peine d'emprisonnement ferme, a également introduit la notion d'« incitation aux soins » pour les auteurs d'infractions à caractère sexuel incarcérés. Ces derniers sont regroupés au sein d'établissements pénitentiaires spécifiques disposant notamment d'une unité de soins spécialisée.

Dans cet article, sont d'abord décrits et analysés les dispositifs et stratégies par lesquels le législateur, les juges, le personnel pénitentiaire et les thérapeutes de cet établissement et de cette unité s'y prennent pour amener cette catégorie de détenus – a priori peu enclins à demander des soins – dans le bureau des thérapeutes. Y sont ensuite décrites et analysées les techniques mobilisées par ces derniers pour modifier le fonctionnement psychique des détenus, et les amener à réfléchir sur eux, à manifester de l'empathie et à comprendre le sens des interdits. La médicalisation des auteurs d'infractions à caractère sexuel, entre « gestion des risques » et « tutelle de l'intime », constitue ainsi une forme de socialisation autoritaire, les thérapeutes participant à la fabrique d'un sujet contemporain enjoint de travailler sur lui et renvoyé à lui-même dans la gestion de ses désirs et comportements.

La recherche à laquelle s’adosse cet article a été réalisée dans le cadre du programme de recherche Contrast, financé par l’Agence Nationale de la Recherche, et coordonné par Livia Velpry et Benoît Eyraud. Ce programme prend pour objet d’étude la régulation des pratiques de contrainte dans le champ de la santé mentale. Cf. Collectif Contrast, 2014 et Velpry, Eyraud, 2014 (résumé éditeur)

 

 

VIOLS ET AGRESSIONS SEXUELLES

 

C. HAMEL, A. DEBAUCHE, E. BROWN, A. LEBUGLE, T. LEJBOWICZ, M. MAZUY, A. CHARRUAULT, S. CROMER, J. DUPUIS. Viols et agressions sexuelles en France : premiers résultats de l’enquête Virage.

Population & Sociétés, novembre 2016, n° 538

 https://www.ined.fr/fr/publications/population-et-societes/

 

L’enquête Violences et rapports de genre (Virage) réalisée par l’Institut national d’études démographiques en 2015 a interrogé un vaste échantillon représentatif de la population âgée de 20 à 69 ans. L’analyse de leurs déclarations permet de décrire en détail les violences sexuelles dont sont victimes les femmes et les hommes.

 

SEXE SOUS ADDICTION

CHEMSEX, Livret d’informations pour les professionnels et les intervenants de santé. Cette nouvelle brochure est éditée par le Réseau des établissements de santé pour la prévention des addictions (Respadd).

www.respadd.org

Ce livret vous donnera les principales informations sur le « chemsex » (que l’on peut traduire en français par « sexe sous produits », des conseils sur la manière dont vous pouvez intervenir simplement et des indications sur les ressources et formations disponibles.

 

 

SANTE MENTALE

 

HAUTE AUTORITE DE SANTE (HAS). Mieux prévenir et prendre en charge les moments de violence dans l’évolution clinique des patients adultes lors des hospitalisations en services de psychiatrie. Septembre 2016, 25, pp. 114-121

 http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1722310/fr/mieux-prevenir-et-prendre-en-charge-les-moments-de-violence-dans-levolution-clinique-des-patients-adultes-lors-des-hospitalisations-en-services-de-psychiatrie-note-de-cadrage?xtmc=&xtcr=1

 

Les équipes de soin en psychiatrie sont fréquemment confrontées à des moments de violence dans l’évolution clinique de patients accueillis en hospitalisation. Ces moments de violence ont des impacts négatifs, sur les professionnels, sur le patient concerné mais aussi sur les autres patients de l’unité. Des stratégies de prévention efficaces existent. Elles contribuent à limiter le recours aux mesures de contention et d’isolement.


Pour répondre à ces enjeux, la HAS propose un guide des programmes et des outils pour aider les équipes de psychiatrie à renforcer leurs compétences dans la prévention et la prise en charge des moments de violence.
Plusieurs documents sont proposés pour soutenir la mise en place de démarches d’amélioration adaptées aux besoins des équipes :

Le périmètre du travail couvre la prévention et la prise en charge des moments de violence hétéroagressive des patients adultes hospitalisés en service de psychiatrie générale.

Ces travaux seront complétés par des recommandations de bonne pratique sur la limitation du recours aux mesures de contention et d'isolement en psychiatrie.

Le CRIAVS Centre Val de Loire propose comme chaque année des sessions de formation initiale à la pratique auprès des auteurs de violences sexuelles. Ces sessions ont lieu dans les différents CHU de la région par le biais des services de formation continue.

Les prochaines auront lieu au

CH Blois: 27/09/2016 et 10-11/10/2016

CH Romorantin: 08/11/2016 et 28-29/11/2016

CH Montargis: 15/11/2016 et 12-13/12/2016

CH Bonneval: 04/04/2017 et 24-25/04/2017

 

Cette formation de 3 jours (1+2)  rassemble une vingtaine de professionnels et peut également se décliner plus spécifiquement, dans un établissement désireux de former un grand nombre de ses personnels. Compte-tenu des enjeux institutionnels mobilisés, une rencontre d'évaluation préalable à la mise en place d'une formation est nécessaire sur le site.

Publié dans Formations initiales
en PJ le guide fruit du partenariat entre CERIAVSIF et La maison des adolescents
Violences à caractère sexuel : révélations, suspicions, victimes, auteurs : guide pratique à l'usage des professionnels travaillant auprès d'un public adolescent
 
Publié dans Guides et pratiques

Le Centre de Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles (CRIAVS Centre-Val de Loire), les services de Psychiatrie Universitaire, de Médecine légale du CHRU de Tours et l’Université de Tours (Psychologie) sont heureux de vous faire part de la mise en place pour la rentrée 2016-2017 d'un diplôme universitaire (DU) concernant la clinique des violences sexuelles, construit avec l'appui de deux universités étrangères (Belgique et Canada).

Il aura pour objectif d’apporter une formation clinique aux professionnels qui œuvrent dans les champs croisés de la sexualité, de la violence et de la justice, mais aussi d’ouvrir à des fins de prévention, d’accompagnement et de recherche.

Il permettra également aux médecins qui le souhaitent d’assurer la formation nécessaire de médecin-coordonnateur.

Publié dans Formations initiales

AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES

AJP03.15

 

CIAVALDINI, André. La désistance dans la prise en charge des auteurs d’infractions à caractère sexuel. 

Actualité Juridique Pénal. Mars 2015, n° 3, mars 2015, pp. 109-164

 

 

Après avoir évoqué les connaissances actuelles sur les modes de fonctionnement psychique des auteurs de violences sexuelles, cet article décrit les facteurs de risque et de protection valides pour ces sujets dont un certain nombre sont en décalage avec ceux classiquement connus pour la délinquance autre que sexuelle. Cela mettra en avant la place nécessaire d’une évaluation en continu des besoins et des risques dans la prise en charge de ces auteurs tant du côté du soin que de l’accompagnement socio-judiciaire organisé par les SPIP. Sur ces bases sont ensuite abordées les conditions nécessaires à la construction de dispositifs mettant en lien les dimensions de la justice du soin et de l’accompagnement social. Parmi ceux –ci, est décrit le maillage santé-justice, avec ses qualités intrinsèques, dont les CRIAVS doivent être les porteurs et les garants. Ces dispositifs sont nécessaires pour rendre efficients les facteurs de protection enregistrés et les aides spécifiques à apporter permettant de potentialiser le cycle vertueux de la désistance. (résumé d’auteur)

 

 

ADDICTION SEXUELLE SM03.15

L’addiction sexuelle (dossier)

 

Santé mentale. N° 196, mars 2015, pp. 25 - 89

 

Si elle n’est pas nouvelle, l’addiction sexuelle questionne depuis quelques années à la fois les contours de l’addiction et de la sexualité « normale ». Hanté par une quête effrénée de jouissance, le sex-addict démultiplie le temps consacré à la recherche de situations sexuelles diverses. Cette préoccupation a des conséquences physiques, psychologiques et sociales négatives. Comment se construit cette sexualité compulsive ? Repères théoriques, cliniques et thérapeutiques.(résumé d’auteur)

 

Sommaire

 

Qu'est-ce que l'addiction sexuelle ?

 

Laurent Karila, psychiatre, praticien hospitalier, vice-présient de SOS addictions; François Deroche, psychiatre et Marie de Noailles, psychologue des addictions, psychothérapeute

 

Journal d'un sex-addict

 

Auteur Anonyme

 

Sexualité addictive et psychanalyse

 

Vincent Estellon, psychologue clinicien, psychanalyste

 

De la sexualité normale

 

Michelle Boiron, psychologue clinicienne, sexologue, thérapeute de couple

 

Représentations sociales de l'addiction sexuelle

 

Magali Croset-Calisto, sexologue clinicienne, thérapeute TCC et dépendances

 

Addictions sans drogue : repenser l'addiction ?

 

Marc Valleur, psychiatre

 

Un observatoire des comportements "hypersexués"

 

Arnaud Sevene, Médecin sexologue, praticien hospitalier

 

L'addiction à l'imagerie pornographique

 

Patrick Baudry, professeur de sociologie

 

Addicts à la cyberpornographie

 

Muriel Mehdaoui, sexothérapeute

 

Addictions sexuelles : une expérience de TCC

 

Marthylle Lagadec et François-Xavier Poudat et Marie Grall-Bronnec, psychiatres

 

Adrien, sex-addict, veut guérir...

 

Jean-Benoît Dumonteix, psychologue, psychanalyste, exercice libéral

 

Approche sexoanalytique des addictions sexuelles

 

Claude Esturgie, médexin, sexologue

 

Bibiographie réalisée par ASCODOCPSY

 

 

VICTIMES D’AGRESSIONS SEXUELLES

 

SALMONA Muriel. Impact des violences sexuelles de l’enfance à l’âge adulte. Déni de protection, de reconnaissance et de prise en charge : enquête nationale auprès des victimes (rapport). RapportimpactVS15

Association Mémoire traumatique et victimologie. Mars 2015, 368 p.

 http://memoiretraumatique.org

 

Les violences sexuelles subies dans l’enfance ont de très graves répercussions sur la vie et la santé des victimes, même très longtemps après. C’est ce que montrent les résultats d’une enquête menée par l’association Mémoire traumatique et victimologie auprès de 1 214 personnes. Une enquête inédite qui souligne les insuffisances de la prise en charge médicale et vise à mobiliser la société et les pouvoirs publics. Les auteurs pointent un important facteur de risque de développer « un état de stress post-traumatique, des pathologies psychiatriques, cardio-vasculaires, pulmonaires, endocriniennes, auto-immunes et neurologiques ainsi que des douleurs chroniques et des troubles du sommeil ». Plus les violences sexuelles ont eu lieu tôt dans la vie et plus les conséquences sur la santé sont lourdes. 42 % des victimes indiquent avoir déjà tenté de se suicider et 95 ù rapportent un réel impact des violences subies sur leur santé mentale. Par ailleurs, 78 % des répondants n’ont bénéficié d’aucune prise en charge rapide après les faits et les victimes mettent en moyenne 13 ans à trouver une aide satisfaisante. (résumé d’auteur).

 

 

 

 

L'association memoire traumatique diprésidée par Muriel Salmona publie un rapport sur l'impact des violences sexuelles à l'age adulte.

La synthèse est en PJ, le rapport est téléchargeable via leur site www.memoiretraumatique.org

 Lien vers une critique de ce rapport par M. Suard Thérapeute familial, thérapeute d’auteurs et de victimes de violences intrafamiliales sur le blog de l'Association de Thérapie Familiale Systémique: http://www.atfs.fr/58-resilience-connaissent-pas.html

Publié dans Dans la littérature
Page 1 sur 4